utiliser un trépied

Parmi les différentes disciplines artistiques, il en est une qui reflète particulièrement notre époque, celle de la photographie. Notre monde est en effet avant tout un univers d’images, qui s’étalent sur les réseaux, sur les panneaux publicitaires des artères de nos villes ou encore dans nos magazines préférés. La diffusion massive du smartphone a en outre démocratisé l’accès à ce loisir. Et pour aller plus loin, beaucoup s’équipent en matériel plus sophistiqué. Mais faut-il aller jusqu’à utiliser un trépied pour faire des photographies avec un appareil numérique ?

Utiliser un trépied pour améliorer la qualité de vos clichés

Si le choix de l’appareil photographique, une pratique assidue ainsi que la formation permanente sont des aspects essentiels pour progresser dans la pratique de la photographie, il est tout aussi important de savoir s’équiper d’accessoires adaptés. Et parmi eux, le trépied est certainement le plus indispensable. D’abord parce qu’il permet d’améliorer sensiblement la qualité de vos clichés. Et ce dans de nombreuses situations.

On pense notamment à ceux qui ont besoin de temps de pose trop longs pour éviter le flou de bougé à main levée. Utiliser un trépied est alors le seul moyen de combattre cet ennemi permanent du photographe. Par ailleurs, même lorsque les temps de pose sont assez courts, la pression du doigt sur le déclencheur ou le mouvement du miroir sur les appareils reflex peut engendrer des vibrations et altérer la netteté de l’image. Rendez-vous au dernier paragraphe pour choisir ton trépied efficacement !

trépied appareil numérique

Le trépied pour photographier dans les meilleures conditions

Mais utiliser un trépied est aussi un moyen de s’assurer de conditions optimales en toutes circonstances pour prendre vos clichés. Il est par exemple indispensable pour les autoportraits bien sûr, mais aussi pour réussir certains effets créatifs qui supposent que vous ne oyez pas derrière l’appareil comme le lightpainting entre autres. Il sera aussi très utile lorsque vous choisirez d’utiliser des longues focales de plus de 200 mm et que vous serez en-dessous de la vitesse minimale pour éviter le flou de bougé.

Certaines techniques d’assemblage en post-traitement nécessitent également l’utilisation d’un trépied pour être parfaitement réalisées. On pense notamment à la gestion des scènes contrastées, via le HDR ou l’exposure blending notamment. Enfin, certaines disciplines comme la macro, la photo animalière ou encore la photo de studio et même la photo de paysage tireront toutes un bénéfice conséquent du trépied, surtout en termes de qualité d’exercice de la pratique.

Bien choisir son trépied en fonction de ses besoins

Vous l’aurez compris, utiliser un trépied est un événement incontournable de la vie du photographe. Quel que soit son domaine de prédilection, chacun devra donc disposer d’un matériel de qualité à la maison. Mais alors comment choisir parmi la variété des modèles proposés ? Le premier critère est la charge maximale acceptable. Pour l’évaluer, prenez le poids de votre appareil plus celui de votre objectif le plus lourd, multipliez par deux et vous obtenez la charge maximale acceptable dont vous avez besoin.

La hauteur maximale est également très importante car c’est elle qui vous permettra de varier au maximum le niveau de l’appareil photo. La hauteur minimale l’est tout autant puisque c’est elle qui déterminera en partie vos possibilités créatrices. Enfin, assurez-vous également que l’encombrement et le poids du trépied vous permettent de l’emporter là où vous en avez besoin, que le matériau soit de qualité et que le système de blocage des pieds soit sûr. Si vous voulez d’autres critères, rendez-vous sur apprendre-la-photo.fr, vous y trouverez tout ce qu’il vous faut !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here