données

La gouvernance des données revêt un rôle indispensable en entreprise de nos jours. En effet, les données récoltées en interne et à l’externe doivent être exploitées dans l’optique d’en tirer profit pour l’entreprise. Toutefois, pour ce faire, l’entreprise doit mettre sur pied des stratégies efficaces pour réduire les coûts d’acquisition de ces données, pour gérer les risques liés à leur utilisation et pour en tirer le maximum de profit. Pour tout savoir sur la gestion des données : ce que c’est, pourquoi et comment le fait-on dans les organisations, alors, continuez la lecture de cet article. Voilà pourquoi l’Agence ESN Logical conseil nous a livré cet article invité aujourd’hui.

Qu’est ce que la Gouvernance de données ou Data Governance ?

Définition

La data governance peut être définie comme un ensemble de normes et métriques mis en place pour régir la collecte, le traitement et l’utilisation efficace de données en entreprise.  L’objectif de ces données, c’est d’être utilisées à bon escient pour aider l’entreprise à atteindre ses objectifs. Ainsi, pour sa mise en place, les personnes en charge doivent définir les procédures à suivre et attribuer les responsabilités de son exécution aux différents responsables de l’entreprise.

La gouvernance des données offre un cadre qui permet de relier les opérateurs en charge de son fonctionnement à la technologie. Elle définit les normes, le processus à suivre et la manière dont les opérateurs en charge collecterons et utiliseront les données nécessaires pour sa mise en œuvre. Le plus souvent, la plupart des entreprises assimilent la data governance au stockage des données. Pourtant, elle implique plus que cela. En effet, elle intègre la manière dont vous acquérez les données, la façon de les utiliser et comment vous les partager avec les différents services de l’entreprise.

À ne pas confondre avec la gestion de données ou la gestion de données de référence (Master Data Management)

Généralement, la gouvernance des données est confondue à d’autres disciplines connexes à l’instar de la gestion des données ou la gestion des données de référence. En effet, la gouvernance des données n’est qu’une composante de la gestion des données. Ceci dit, la gestion des données est une discipline assez large qui outre la gouvernance des données, englobe beaucoup d’autres disciplines. Il s’agit entre autres des opérations des bases de données, la sécurité des données, le data warehousing, la gestion des métadonnées, la qualité des données et le master data management ou gestion des données de référence.

Il faut retenir que la gestion des données consiste à élaborer les politiques et les stratégies des entreprises en matière d’acquisition, du traitement et de l’utilisation des données. Tandis que la gouvernance des données se charge du déploiement et de la mise en œuvre de ces politiques.

Quels sont les enjeux d’une stratégie de gouvernance de données pour votre entreprise ?

Son importance

Dans le cadre de la collecte, du traitement et de l’utilisation des données en entreprise, la gouvernance des données attribue des responsabilités à des personnes bien définies. Ainsi, elle définit la méthode de travail pour chaque responsable chargé de mener une action spécifique. Elle attribue également à ce dernier la donnée sur laquelle travailler et définit les méthodes de travail à employer pour exécuter ces actions.

Pour les entreprises traitant des Big Data, développer une bonne stratégie de gouvernance de données leur permettra de bénéficier des actions communes et cohérentes mises en place par des personnes responsables de ces tâches.

Si dans votre stratégie de gouvernance des données, l’une des opérations concerne la protection des données client, vous devez le faire selon les règles de la RGDP. En effet, tout comme la gestion des données dans son ensemble, la gouvernance des données offre un cadre permettant de répondre aux exigences réglementaires comme celles de la RGDP.

De nos jours, les entreprises émettent de plus en plus le besoin de se servir des données collectées et analysées pour prendre des décisions. Ce mode de gestion appelé le data-driven, ne saurait être efficace si une bonne politique de la gouvernance des données est mise en place par l’entreprise.

Les avantages

Mettre en place une politique de gouvernance des données revêt plusieurs intérêts pour l’entreprise :

  • La gouvernance des données définit les règles qui permettent de mener une meilleure gestion des données;
  • Elle définit un cadre qui permet de gérer les données dans le respect des exigences réglementaires à l’instar de la RGPD et autres;
  • Elle permet de collecter et d’utiliser une meilleure qualité des données pour prendre des décisions en entreprise;
  • Elle permet à l’entreprise de réduire ses coûts d’acquisition et des traitements des données collectées;
  • Grâce à la formation sur la gestion des données, elle contribue à une meilleure sécurisation des données de l’entreprise;
  • Grâce aux diverses procédures mises en place, elle permet aux agents en charge de la gestion des données d’être plus opérationnels.

Gouvernance

Votre entreprise a-t-elle besoin d’une stratégie de gouvernance de données ?

Les enjeux de la collecte et de l’utilisation des données en entreprises sont devenus cruciaux et stratégiques. Cependant, l’on s’interroge à savoir si la gouvernance des données revêt une grande importance au sein de toutes les entreprises. En d’autres termes, quelle entreprise doit mettre sur pied une politique de la gouvernance des données ?

La Data Governance : Pour quelles entreprises ?

Avec l’avènement de la digitalisation des entreprises, il est difficile de nos jours de trouver des entreprises qui ne recueillent pas des données. Ainsi, si votre entreprise souhaite gérer ses données de façon optimale afin d’en tirer un meilleur parti, alors la data governance est faite pour elle. En effet, sans politique de la gouvernance des données, il sera difficile pour votre entreprise d’assurer une bonne cohérence entre les équipes chargées du traitement des données.

Dans la mesure où elle permet de prendre les meilleures décisions, elle constitue un avantage concurrentiel indéniable. Avec le phénomène du Big Data qui peut se définir comme une croissance sans cesse des données, il est difficile pour toute entreprise dont la donnée est le cœur du métier de s’en passer de la gouvernance des données.

Plus grande est la quantité d’information dont dispose une entreprise, plus grandes sont les opportunités à saisir. Néanmoins, pour profiter au maximum des données en sa possession, l’entreprise doit être en mesure de les trier, analyser, et les stocker. Si dans votre entreprise vous n’avez pas su mettre en place une bonne politique de la gouvernance des données, il vous sera difficile de mener à bien toutes ces actions.

De ce qui précède, il faut retenir que la data governance concerne toutes les entreprises qui sont appelées à traiter les données au quotidien dans leur métier. Il s’agit entre autres des entreprises dans le secteur de la Business Intelligence (BI), des cabinets d’avocats, des centres hospitaliers, des médias en ligne, des entreprises du secteur bancaire et de l’assurance. Dans une moindre mesure, on pourrait même citer toutes les entreprises digitalisées. Ainsi, si vous faites partir de l’un de ces secteurs d’activité et ne disposez pas d’une solide méthodologie de la data governance, vous vous verrez purement et simplement dominé par la concurrence.

Quand mettre en place une stratégie de gouvernance de données ?

Si vous disposez d’une entreprise dont le cœur du métier est l’utilisation des données, il n’y a pas lieu de s’interroger quand est-ce qu’il faut mettre en place une stratégie de gouvernance de données. En effet, avoir une stratégie de gouvernance des données empêchera votre entreprise d’avoir des données de mauvaise qualité. Vous êtes sans ignorer que des données de mauvaise qualité conduisent à de mauvaises décisions. De ce fait, vous devez mettre en place une stratégie de gouvernance des données dans votre organisation dès l’acquisition de vos premières données.

Pour ce faire, il faut au préalable commencer par un entretien avec les différentes fonctions de l’entreprise. Ainsi, cela vous permettra de mieux appréhender leurs besoins, les spécificités de l’entreprise et ses attentes en matière de gouvernance des données. Après cette analyse, il faut définir une feuille de route claire. Celle-ci sera suivie par la création d’un service de gouvernance efficace des données.

Il faut retenir ici qu’il n’y a pas de moment indiqué pour une entreprise pour mettre sur pied une politique de gouvernance de données. Une fois que les besoins se font ressentir, il faut la mettre sur pied sans attendre.

Comment mettre en place une stratégie de gouvernance de données ?

La mise en place d’une stratégie de gouvernance des données diffère d’une entreprise à l’autre. Etant donné que chaque entreprise à une culture qui lui est spécifique, elle définit sa stratégie de la data governance en fonction de sa façon de faire. De même, la data governance de chaque entreprise est définie en fonction de ses besoins. Ainsi, avant de mettre en place une politique de gouvernance de données, vous devez au préalable définir vos besoins et fixer les objectifs que vous désirez atteindre. Pour ce faire, vous devez suivre les étapes suivantes :

Identifier la donnée existante et la cartographier

L’intérêt de cette étape repose sur le fait qu’elle vous permet de faire un inventaire des données que vous avez à votre disposition. Ainsi, vous saurez quelles autres données rechercher pour compléter celles qui sont déjà disponibles. A partir de toutes ces données, vous saurez comment établir une cartographie de l’ensemble des données existantes. Cela vous permettra d’avoir une vision globale sur l’ensemble de ces données.

Organisation data-driven pour déterminer les rôles et responsabilités de chacun

La finalité de la mise en place de la data governance c’est d’utiliser les données qui ont été traitées pour prendre des décisions. Cela s’appelle également la data-driven. Ainsi, pour obtenir des données de qualité nécessaire pour la mise en place de la data-driven, il faut déterminer les rôles et les responsabilités de chaque personne dans la stratégie de gouvernance des données. Ces rôles sont répartis comme suit :

1.Le responsable des données

Il participe à la définition et à la mise en place d’une stratégie de gestion des données. Au quotidien, il supervise la gestion des données.

2.Le data management executive

Comme son nom l’indique, il est chargé de la gestion de la base des données. Il doit également s’assurer que les données utilisées sont fiables.

3.Les data owners ou propriétaires de données

Ce sont les responsables qui veillent à ce que les données utilisées soient de bonne qualité. Les données dont-il est question ici sont des actifs.

4.Les data Stewards ou gestionnaires des données

Ils ont pour rôle de faire respecter les politiques et les normes relatives à chaque donnée prévue dans le cadre de la stratégie de la gouvernance des données.

  • Le Data Quality Manager
  • Le data Steward Technique

C’est le responsable chargé de concevoir, créer, déployer et gérer les modèles de données conceptuels et logiques.

5.Le conservateur des données

Il est chargé d’assurer la maintenance, l’intégration commerciale et technique et la mise à jour des actifs de données.

Créer une culture data afin d’encourager l’équipe à utiliser la donnée

Le succès d’une stratégie de gouvernance des données repose sur l’utilisation des outils mis en place par les différents membres des équipes chargées de sa mise en fonction.

De même, l’appropriation et l’utilisation de ces données sont également les signes du succès de la mise en place de la Data Governance. A cet égard, il existe plusieurs indicateurs qui prouvent que les équipes en charge de cette stratégie se sont appropriées l’utilisation des données mises à leur disposition : le nombre de fois que ces derniers se sont connectées au data catalogue, la présence des données dans les rapports du business intelligence.

Toutefois, pour encourager une meilleure appropriation des outils et une culture de l’utilisation des data en entreprise, il faut faire régulièrement le point sur l’atteinte des objectifs fixés. Ainsi, vous pourrez à partir de ces rapports déterminer les difficultés rencontrées par les membres des différentes équipes et y apporter les solutions. Menez régulièrement des discussions sur l’utilisation des données afin d’inciter les membres des équipes à s’approprier et à utiliser les données mises à leur disposition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here