site e commerce

Lancer son site e-commerce nécessite de choisir au préalable le statut juridique de son entreprise de commerce électronique. C’est un choix stratégique, multicritère et multi-impact.

Avant même de penser référencement commercial (assortiment d’un e-shop) ou référencement SEO (positionnement sur les SERPs), il faut réfléchir à son statut juridique.

Comment choisir la bonne forme de société pour lancer un site e-commerce ?

Lancer son site ecommerce peut être fait sous plusieurs formats juridiques : micro-entreprise, entreprise individuelle classique ou société commerciale.

Le recours à des prestataires spécialisés dans la création d’entreprise est fortement recommandé pour une entreprise de commerce électronique. À titre illustratif, un comparatif des différentes formes de société bien fait permet au web entrepreneur de faire le choix judicieux de sa structure.

La forme juridique d’un business de vente en ligne est décidée lors de l’établissement du business plan. Plusieurs données figurant dans ce document phare sont déterminantes pour optimiser la sélection du statut juridique de votre activité en ligne : nombre d’associés, CA prévu, sources de financement …

Le régime micro-entreprise pour démarrer son site e-commerce

Le régime fiscal et social de l’auto-entreprise est tout indiqué pour tester un projet de vente en ligne :

  • la prise de risque est limitée.
  • la liquidation est simple
  • un dispositif fiscal très encourageant : le choix du bon statut pour lancer un commerce électronique est aussi une affaire d’optimisation fiscale.

Le régime micro-entreprise impose des plafonds CA et n’autorise pas l’association. Ainsi, si votre business plan prévoit des ventes dépassant les 170.000 euros en première année et/ou la présence d’associés ou de salariés, il vaut mieux choisir une forme commerciale pour lancer votre site ecommerce.

lancer son site e-commerce

Une société commerciale pour le lancement de son site e-commerce

Le législateur a prévu plusieurs formes de société convenant au lancement de business en ligne. Nous vous invitons à prendre connaissance de façon détaillée des avantages et des inconvénients de chaque statut juridique. Dans ce focus quelle forme de société pour démarrer commerce électronique, nous allons toutefois souligner les points qui nous semblent essentiels pour chaque type de statut.

Une entreprise individuelle classique pour démarrer un site ecommerce

Une EI classique vous libère du plafond de vente imposé par la micro-entreprise ; vous pouvez aussi embaucher du personnel. Il est à noter que l’EI classique n’a pas de personnalité morale indépendante.

Le principal inconvénient de ce statut est que vous êtes solidairement responsable des dettes de votre entreprise de commerce en ligne, sauf si vous optez pour une EIRL. En sus, les différentes formes d’EI ne vous permettent pas d’avoir des associés.

Créer une société – SARL, EURL ou SAS – pour votre site e-commerce

En plus de pouvoir associer d’autres personnes à votre e-shop, ces formes de société commerciale protègent votre patrimoine personnel et vous rendent plus crédibles auprès de vos clients, fournisseurs, créanciers et banquiers. Néanmoins, les formalités de création et la liasse comptable à préparer sont plus complexes et coûteuses.

Si vous avez décidé de lancer un site e-commerce, vous devez certes acquérir les compétences adéquates, mais surtout, vous ne devez pas rater le choix de votre statut juridique.

Faites-vous accompagner par des conseillers fiables pour lancer votre activité en ligne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here