Seo marketing

Il existe de nombreux guides et tutoriels expliquant les règles de la SEO, ou « Optimisation du Référencement par les Moteurs de Recherche », comme il serait plus correct de le dire en français. Pourtant, dès que l’on s’intéresse aux sites multilingues, la plupart des informations ne sont pas adaptées, car elles ne prennent pas en compte les besoins spécifiques d’une approche internationale.

Les avantages de la SEO multilingue

Grâce aux nouvelles technologies, une entreprise à portée locale peut facilement atteindre un public international et augmenter son chiffre d’affaires. Il suffirait donc de créer un site internet en plusieurs langues pour doubler ses ventes ? Non, ce n’est pas si simple…

Pour que votre site puisse attirer de nouveaux clients, il doit tout d’abord être visible, fonctionnel et adapté aux spécificités de chaque pays. Personne ne fait confiance à l’entreprise dont le site apparaît en deuxième page de Google et dont la traduction est « exotique » et non professionnelle !

La solution idéale pour une entreprise est de faire confiance à un consultant en SEO internationale, capable de vous conseiller dans votre stratégie, mais aussi de l’implémenter. Sur le marché européen, vous pouvez vous tourner vers https://www.indigoextra.com/fr, une entreprise spécialisée dans la SEO multilingue ayant une longue expérience sur de nombreux pays, notamment France, Grande-Bretagne, Allemagne, Espagne, Italie et Pays-Bas.

Mais vous n’êtes pas obligé de faire appel à des professionnels: il est tout à fait possible de mettre en place par vous-même une stratégie SEO internationale efficace en suivant ces étapes.

Comment être certain de cibler le bon pays ?

L’Europe est souvent vue comme un marché unique, mais en réalité chaque pays a ses particularités et un business de parapluies florissant en Écosse ne rencontrera pas forcément un grand succès dans le sud de l’Italie ou de l’Espagne.

Plutôt que de mener une coûteuse étude de marché sur place, il suffit de se renseigner sur les recherches internet par mots clés dans chaque région. Après avoir défini et traduit la liste de mots définissant le mieux vos produits, vous pouvez analyser le volume de recherche pour chaque pays cible afin de prendre la meilleure décision.

L’un des outils les plus utilisés pour ceci — qui présente l’avantage d’être gratuit — est Google Keyword Planner, mais il en existe bien d’autres disponibles.

Quel CMS est la plus adaptée à un site multilingue ?

L’acronyme CMS signifie « Content Management System » ou « Système de Gestion de Contenu » pour les francophones. Le plus populaire est de loin WordPress, doté de nombreuses options utiles aux sites multilingues optimisés, mais d’autres comme Magento ou Drupal s’avèrent eux aussi excellents.

Il peut être tentant dans un premier temps de créer des sites totalement différents pour chaque pays: c’est en effet une solution plus simple et plus économique… au début ! En effet, les coûts de maintenance seront multipliés par le nombre de sites, et les chiffres risquent de grimper très vite.

Une base de données multilingue vous offre de nombreux avantages:

  • Visuel et information identique pour chaque langue, un point essentiel pour l’image de marque
  • Mise à jour automatique de toutes les versions
  • Meilleur référencement par les principaux moteurs de recherche

Même si votre site n’est actuellement pas doté d’une CMS partagée, il est recommandé de le refaire dans un environnement multilingue plutôt que de créer de nouveaux sites pour chaque langue.
SEO multilingue

Faut-il choisir des domaines différents, des sous-dossiers, ou des sous-domaines ?

Chaque option présente des avantages et des inconvénients, à commencer par le lien qui permet d’y accéder :

Domaines séparés

  • Google.fr
  • Google.de

Sous-Domaines séparés

  • Fr-fr.facebook.com
  • De-de.facebook.com

Sous-dossiers séparés

  • apple.com/fr
  • apple.com/de

Si ces géants ont tous choisi une solution différente, c’est bien que toutes peuvent s’avérer intéressantes pour un business en fonction de ses besoins et objectifs, et qu’il n’existe pas de stratégie valide pour tout le monde.

En revanche, il existe quelques erreurs à ne surtout pas commettre, car elles risqueraient de faire plonger votre site multilingue dans les moteurs de recherche:

  • Avoir toutes les langues sur une même page
  • Utiliser des cookies pour contrôler le langage en utilisant la même adresse
  • Utiliser des hashtags (dièse #) pour contrôler le langage

Avez-vous besoin d’un hébergeur international ?

On peut penser qu’avoir un hébergement dans chaque pays représente un avantage SEO qui lui donne un aspect plus local, mais ce n’est pas le cas. Les moteurs de recherche ne prennent pas en considération le lieu d’hébergement de votre site, et celui-ci n’a donc aucun effet sur votre référencement.

Le seul avantage d’un hébergement local est la vitesse d’accès des utilisateurs à votre page. Si vous souhaitez vendre sur le marché européen, il est donc souhaitable d’avoir votre site en Europe, mais cela n’est pas nécessaire d’avoir un hébergeur dans chaque pays.

Comment faire une traduction optimisée pour la SEO ?

Les améliorations des traducteurs automatiques ne permettent pas d’avoir un texte final clair et agréable à lire. Pour vous en convaincre, il suffit de copier un texte en anglais dans Google Traduction, et de lire le résultat en français.

Souhaitez-vous que les textes de votre site ressemblent à cela ? Bien sûr que non.

Pour ceci, vous avez deux méthodes:

Traduire d’abord, puis penser à la SEO

Le plus important pour que votre site ait du succès à l’étranger est qu’il soit bien écrit dans la langue des utilisateurs locaux.

Il est donc indispensable de se tourner vers un traducteur capable de comprendre exactement les textes originaux, surtout s’ils sont techniques, et de les retranscrire d’une manière compréhensible et professionnelle dans la langue cible.

Ce n’est qu’ensuite que vous devez vous intéresser à la SEO, en ajoutant les mots clés et en utilisant les méta tags.

Identifier les mots-clés et les incorporer dans la traduction

Cette méthode est celle qui donne les meilleurs résultats en termes de confort pour l’utilisateur final et d’optimisation du référencement.

Le principe est simple:

  • Identifier 2 ou 3 mots clés dans votre langage d’origine
  • Traduire ces keywords dans le langage cible
  • Définir le champ lexical autour de ces mots clés dans la langue cible
  • Inclure ces mots clés dans la traduction de votre site d’une manière naturelle
  • Insérer tous les principaux keywords en Méta Titre, Méta Description, URL et Headings.

Plutôt que de traduction, on parle alors souvent de localisation.

Pourquoi l’aspect culturel est-il si important pour la SEO multilingue ?

Tout le monde pense à l’aspect linguistique à l’heure d’optimiser un site international, mais l’aspect culturel s’avère tout aussi important.

Il ne s’agit pas ici des régionalismes de la langue (Belge vs Français, Espagnol vs Mexicain…), mais des spécificités culturelles de chaque pays. Les algorithmes de Google prennent en compte les habitudes de recherche de chacun, et classifient la qualité d’un site en fonction de son intérêt pour le marché local.

Un exemple pour illustrer ceci: le site d’un restaurateur spécialisé dans la poutine (plat typiquement québécois) apparaît en première page des moteurs de recherche au Canada, mais bien plus bas en Europe.

Pour plus d’informations, découvrez l’importance d’un contenu de qualité pour le SEO.

L’importance de la balise hreflang pour un site multilingue

Sachant que de plus en plus de sites multilingues sont créés sans tenir compte de l’attribut hreflang — pourtant connu par tous les développeurs web et spécialistes SEO —, il semble bon de rappeler son utilité:

  • Il permet à l’utilisateur d’ouvrir votre site directement dans sa langue, en fonction de ses préférences.
  • Il permet de gérer les variations régionales. Cela permet par exemple de gérer des paiements dans des devises différentes (utile pour les marchés anglophones : Livres sterling au Royaume-Uni, Dollar américain aux États-Unis…)
  • Il évite la classification comme « duplicate content » (contenu dupliqué), qui peut réduire à néant les meilleurs efforts d’optimisation SEO

Son implémentation correcte est donc indispensable pour garantir le succès de votre site multilingue.

Conclusion

Internet permet de se faire une place à l’international bien plus facilement qu’il y a encore 20 ans, mais cela demande tout de même un certain savoir-faire.

La meilleure solution pour une entreprise est de confier sa SEO multilingue à des spécialistes, de la même manière que vous confiez votre comptabilité à des professionnels plutôt que de la faire vous-même.

Il est cependant tout à fait possible de créer un site international fonctionnant parfaitement si vous avez les connaissances informatiques nécessaires pour le faire, et en suivant les conseils présentés dans cet article.

Ces informations vous seront d’ailleurs utiles même si vous décidez de vous adresser à un consultant en SEO international, afin que vous puissiez comprendre sa stratégie et repérer les « vendeurs de rêves » qui disparaissent une fois le chèque encaissé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here