bitcoin en France

La nouvelle décision d’un tribunal français a surpris les personnes interessées par le monde de la cryptographie. Le tribunal a fini par assimiler l’argent des bitcoins et a déclaré que les bitcoins étaient un actif précieux. Cela signifie invariablement que le Bitcoin a est bien une monnaie réelle et qu’il peut être utilisé efficacement comme instrument financier. Malgré l’engouement croissant pour cette monnaie cryptographique en France, la décision a suscité une certaine crainte quant à sa nature juridique. D’infinies possibilités pour l’avenir s’offrent à nous alors que le Bitcoin se transforme véritablement en une Merveille française.

La décision du tribunal de commerce de Nanterre, en France, a suscité beaucoup de spéculations et de discussions. Le tribunal a déclaré que Bitcoin était un actif précieux et estimable. Cela signifie que l’argent papier et le bitcoin peuvent désormais être considérés comme de l’argent. Des voies sans fin se sont donc ouvertes, facilitant considérablement les transactions de Bitcoin dans tout le pays. Le guide d’actufinance bitcoin explique à ce sujet, étape par étape, comment acheter des bitcoins. Plusieurs portails français d’information bourdonnent d’actualité sur le sujet, notamment Les Echos.

statut juridique bitcoin

Comprendre le statut juridique du Bitcoin en France

Les Echos soulignent que la décision qui émane du tribunal français est plutôt inhabituelle et qu’elle dépasse également la jurisprudence habituelle. Car il s’agit d’un sujet de préoccupation. La position et le pouvoir des institutions financières devenant de plus en plus rigides au fil des ans sur ce sujet, tant en Europe qu’aux États-Unis, la décision reçoit ainsi un éclaircissement. Des banques comme la Banque d’Angleterre et la Banque centrale européenne en sont quelques exemples. Dans ces moments-là, la décision plutôt étonnante du tribunal français générera certainement une impulsion. La décision a été bien accueillie dans toute la France. La capacité commerciale et la nature de la crypto-monnaie sont ainsi disséquées et modifiées en vertu du droit français.

La décision rendue en février dernier a permis a Bitcoin d’avoir le même statut juridique que la monnaie à tous égards. Le spécialiste de la crypto-monnaie, Hubert de Vauplane, de la firme Kramer & Levin, a déclaré :

Cette décision a permis à Bitcoin et à nous de voir que Bitcoin a désormais la place de la monnaie commune. Cela facilite sans aucun doute les transactions sur Bitcoin lorsqu’il s’agit de pensions de titres ou de prêts. Cela va certainement favoriser la liquidité du marché de la cryptographie.

C’est la décision du tribunal français qui a permis d’afficher le procès entre deux noms célèbres, BitSpread et Paymium. Il y a six ans, la bourse avait prêté une somme d’environ mille Bitcoins. Après ce mouvement sur le sujet di Bitcoin, c’est au tribunal de déterminer le statut du prêt. Cela a fait réfléchir le tribunal sur la vraie nature des crypto-monnaies et finalement sur les caractéristiques des Bitcoins.

Bien que cette décision soit favorable à Bitcoin ainsi qu’à son commerce en France, il est important de voir que le pays suit la ligne de resserrement de la Banque centrale européenne. Christine Lagarde, la présidente de l’institution financière, n’a pas accepté de reconnaître la monnaie comme légale et identique à la monnaie fiduciaire. Selon lui, il a clairement déclaré que le bitcoin ne possède absolument aucune valeur intrinsèque. En dehors de cela, la Banque d’Angleterre et le gouverneur désigné suivent la même ligne de pensée et d’action.

Les représentants de ces institutions ont également souligné que le bitcoin n’est pas une monnaie commune. Parallèlement, un avertissement a été lancé à tous les investisseurs qui traitent avec le marché de la cryptographie et en sont un élément essentiel. Il est dit qu’une fois que le bureau reprendra ses activités, la Banque d’Angleterre proposera des mesures encore plus strictes et plus sévères pour réglementer le fonctionnement et la croissance du marché de la crypto-monnaie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here