conflit usa et tik tok

La guerre déclarée par le président Donald Trump au réseau social Tik Tok ne fait pas que des malheureux. Grâce à ce conflit, le Bitcoin pourrait connaître une percée étonnante, en profitant de la place laissée par le géant chinois.

Tik Tok sous les feux des projecteurs

On estime que 80 millions d’américains sont des utilisateurs de Tik Tok. La plateforme chinoise de partage de vidéos, soupçonnée de collecter et d’utiliser au profit du gouvernement chinois des informations sur les citoyens des Etats-Unis et récemment interdite par Donald Trump, était particulièrement appréciée des jeunes générations. Si la perte de ce public est un coup dur pour Tik Tok, un marché potentiel se dégage pour les applications concurrentes. Comment cet événement pourrait-il se révéler favorable au Bitcoin ?

Des monnaies décentralisée et confidentielles

Basée sur une technologie spécialement conçue pour limiter les transferts d’information, les cryptomonnaies connaissent un succès grandissant. Des plateformes de trading en ligne permettent ainsi de profiter des variations des cours en échangeant automatiquement des devises. Les Bitcoins y sont les plus utilisés, mais bien d’autres existent (Etherum, etc.) rendant par exemple des sites tels que Bitcoin Bank légitimes auprès des utilisateurs.

cryptomonnaies

Voice et le monde des cryptomonnaies

Lancée en juillet dernier par le groupe Block.One, la plateforme Voice revendique son indépendance, sa transparence et l’absence de procédés de tracking et de revente d’informations. Si elle n’avait pas atteint son plein degré de fonctionnement jusqu’à récemment, elle s’est finalement ouverte à tous les utilisateurs. Basée sur la même technologie que le Bitcoin, elle ne cache pas sa sympathie pour ces monnaies alternatives. Elle partage avec les créateurs du Bitcoin une même philosophie : libérer les utilisateurs du traçage. Comme eux, elle souhaite établir un réseau décentralisé et résistant à la censure.

Block.one possède en outre la cryptomonnaie EOS, dont le cours a brutalement augmenté après l’annonce de l’interdiction de Tik Tok. Par un effet d’enchaînement, cette variation a mécaniquement été principalement favorable au Bitcoin, ainsi qu’à d’autres cryptomonnaies.

La « génération Z » et le souci de la confidentialité

Habituée à être tracée et à voir ses informations récoltées par les grands groupes du numérique comme Google, Amazon et YouTube, les jeunes générations expriment aujourd’hui leurs préoccupations liées à la vie privée. Particulièrement utilisatrices de Tik Tok, elles cherchent d’ores et déjà ds solutions de remplacement. Souhaitant se démarquer des autres plateformes et réseaux sociaux, Voice se voit comme une application qui « récompense ses utilisateurs en réinjectant la valeur des contenus directement dans la communauté », selon Brendan Blumer, PDG de Block.One.

Une décision aux retentissements insoupçonnés, favorable aux Bitcoins

L’interdiction de Tik Tok aura donc eu d’importantes conséquences. Il n’est désormais pas improbable de voir un grand nombre d’anciens utilisateurs de Tik Tok se tourner désormais vers des réseaux sociaux tels que Voice, ce qui se révélerait finalement extrêmement favorable au monde de la cryptomonnaie en général, et notamment au Bitcoin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here