seo référencement naturel

Aujourd’hui, le référencement naturel a gagné en autorité dans la quête d’une meilleure visibilité sur le Net. Curieusement, par la force des choses, toutes les stratégies de référencement naturel ne tournent désormais qu’autour de Google. Plus curieux encore, Google ne cesse de modifier les règles du jeu et le référencement naturel est en toujours en train de s’adapter. Du coup, il y a vraiment de quoi se demander quel est l’avenir du référencement naturel ?

Il était une fois, le référencement naturel pour un site web

A l’origine, on se rappelle combien il était vital de sur-optimiser les contenus sur des mots-clés pour bénéficier d’un meilleur positionnement. Les moteurs de recherche tels que Lycos ou encore Altavista se prêtaient bien à la chose. On se servait alors de la balise Meta Keyword pour remplir les pages de mots-clés. Il ne serait pas inexact de dire que la pertinence des contenus n’était pas toujours au rendez-vous.

Bref, nous n’allons pas ressusciter l’histoire, vous pouvez en lire plus dans les archives du seo social club. Toutes les informations passées et actuelles relatives au référencement naturel y sont présentées par des experts.

Ce qu’il faut retenir, c’est que tout était beaucoup plus simple. Très peu parfait, oui, mais très simple.

Puis Google changea les règles du jeu

A grand pas, le géant Google s’est invité sur la scène de l’optimisation. Les vieux moteurs de recherche n’ont pas tardé à disparaître. Avec cette hégémonie, Google n’hésitait pas à publier des mises à jour de ses algorithmes qui, en une fraction de seconde, créaient l’apocalypse dans le classement des résultats de recherche.

Il suffisait donc d’une mise à jour pour que toutes les stratégies de référencement deviennent subitement imparfaites. On se rappelle encore des mises à jour telles que Panda (2011), Penguin (2012), Hummingbird (2013), RankBrain (2015), etc.

Dans cette guerre perpétuelle entre algorithmes Google et référencement naturel, on a vu le SEO passer de sales quarts d’heure à chercher à se remettre sur pied. A un point, on a cru voir le futur appartenir au référencement payant et filer entre les doigts du référencement naturel.

« Le SEO est mort ». A tort ou à raison, cette phrase s’est répandue d’une page à une autre, puis d’un site à un autre.

Techniquement parlant, y a-t-il encore un avenir pour le référencement naturel ? Si oui, lequel ?

Qu’est-ce que le référencement naturelL’avenir du SEO

En se basant sur la constante mutation observée chez Google, peut-on projeter l’avenir du référencement naturel ? Ce n’est pas très évident ; rien n’est complètement sûr. Toutefois, on peut explorer des pistes de réflexion données.

Combinaison des canaux d’acquisition de trafic du web

Déjà, établissons le fait que le SEO n’est pas mort. Au fond, il est immortel. Toute innovation partira de ses principes de fonctionnement. Cependant, il faut aussi reconnaître qu’à l’avenir, le SEO ne pourra plus faire route seul comme par le passé.

Un site Internet ne doit plus, de façon exclusive, focaliser sa stratégie sur le référencement naturel. D’autres stratégies comme le référencement payant devront être ajoutées au SEO pour une meilleure visibilité. On devra donc combiner plusieurs sources de visibilité.

Du coup, les divers moyens d’acquisition de trafic ne seront plus en relation de concurrence mais de complémentarité. Pour avoir une meilleure visibilité, les entreprises devront chercher à figurer à la fois dans les annonces payantes et dans les meilleures positions dans les résultats naturels.

L’adaptation des sites internet aux nouveaux supports

Le référencement naturel devrait aussi se reposer sur ce paramètre. En effet, avec tous ces appareils qui utilisent des fonctionnalités comme la recherche vocale, les habitudes des internautes ont changé.

Or, on remarque que lorsque l’on saisit une requête sur Google, ce sont plus les annonces payantes qui apparaissent, au détriment des résultats naturels. Il en est de même pour la recherche vocale (surtout les recherches locales). Google accorde de moins en moins de place aux résultats naturels. Pour que le référencement naturel survive, il faudra donc que les sites web s’adaptent continûment aux nouveaux supports.

Pour résumer, voici quoi retenir. Le SEO n’est pas mort. Toutefois, sa survie ne sera pas est fonction de plusieurs facteurs. Il faudra le combiner avec le référencement payant et mettre un accent sur l’adaptation croissante des sites aux nouveaux supports.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here