Le contenu gratuit en ligne est devenu monnaie courante, et les internautes réfléchissent désormais à deux fois avant de dépenser leurs euros pour lire un article alors que de nombreux blogs offrent gratuitement les mêmes informations. Alors que les plateformes de publication web se simplifient, créer un site internet ou un blog est aujourd’hui à la portée de tous et les éditeurs sont forcés de se pencher vers d’autres solutions pour financer leur présence en ligne.

Les solutions d’hier et d’aujourd’hui

Confrontée à la concurrence déloyale du contenu gratuitement accessible en ligne, la monétisation d’un site internet est devenue de plus en plus complexe. S’ils se sont d’abord penchés vers la vente en ligne, puis vers la publicité pour contribuer à leurs coûts afin de financer leurs sites, les magazines, les blogueurs et les boutiques d’e-commerce se tournent aujourd’hui vers la publication d’articles sponsorisés, les réseaux sociaux ou la génération de leads concrétisée, par exemple, par l’inscription à une newsletter. Ces options représentent toutefois un compromis en termes de qualité de l’expérience client et du contenu qui les pousse à chercher d’autres solutions.

blockchain

Monétiser son site grâce à la blockchain

Qu’est-ce que la blockchain ?

Définie comme une technologie collective de stockage et de transmission de données, la blockchain n’est pas sujette au contrôle d’un organisme central et on la dit sécurisée et complètement transparente. À l’origine créée pour former la base des cryptomonnaies, elle est aujourd’hui à la base de nombreuses technologies dont certaines présentent des opportunités suffisantes pour monétiser un site internet ou développer une nouvelle source de revenus.

Qu’est-ce que le minage de cryptodevises ?

Afin de valider les transactions, les contrats ou autres blocs de données qui viennent s’y ajouter, la blockchain a besoin d’une grande capacité de calcul. À l’origine, il suffisait d’un ordinateur pour miner des bitcoins et recevoir la compensation financière correspondante, mais le phénomène a désormais pris une ampleur telle que les mineurs se regroupent afin de réunir une puissance de calcul suffisante pour résoudre les nouveaux blocs de transactions.

Comment la blockchain pourrait-elle devenir une option de monétisation d’un site internet ?

Une fois que la page internet requise est affichée (téléchargée) sur l’écran d’un internaute, la puissance informatique de ce dernier est grandement inexploitée. Plusieurs plateformes comme CoinHive ont anticipé ce potentiel et offrent aujourd’hui des codes javascript qui, une fois intégrés à un site web, exploitent la mémoire vive de l’ordinateur en échange d’une rémunération. L’expérience de l’internaute ne s’en ressent pas et le système permet au propriétaire du site de se passer, par exemple, des revenus publicitaires afin d’offrir une expérience plus harmonieuse.

Attention au cryptojacking

Le consentement de l’utilisateur porte à polémique et constitue un argument de taille en faveur de certaines plateformes. Pirate Bay en tête, elles sont en effet nombreux à envisager de s’en passer et d’amener les internautes à miner à leur insu, et parfois au détriment de la rapidité et de l’autonomie de son navigateur, d’importantes sommes de cryptomonnaies — une activité connue sous le nom de cryptojacking.

On estime que quelques centaines de sites se monétisent actuellement à la manière de Streetpress dont la démarche est de miner des Moneros en toute transparence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here