transactions numériques

La capacité à transférer des fonds est l’élément qui a permis de transformer internet. Ce réseau international est ainsi passé du statut de célèbre autoroute de l’information, à celui de véritable économie parallèle. Des décennies plus tard, de nouvelles solutions de paiement sur internet continue d’être imaginées et développées. Et, de temps à autres, certaines s’arrogent une telle part du marché des transactions, qu’elles deviennent un canal incontournable. Au Canada, c’est le cas d’Interac dont les différentes solutions de paiement deviennent progressivement la norme.

Comprendre le succès de cette solution de paiement

C’est en 2003 que le service Interac est lancé. Dès ses débuts, l’opérateur de paiements propose des processus élégants. Il n’est pas question de mettre en place une plateforme purement destinée aux usages sur internet. Au contraire, Interac permet de régler des transactions autant sur internet, que dans le monde physique.

Pour réaliser cet exploit, Interac choisit, dès le départ, de s’adosser aux institutions bancaires existantes. Au Canada par exemple, ce sont par exemple la Royal Bank of Canada, ATB Financial, CICB ou même DC Bank…

Ainsi, vous n’avez pas besoin d’alimenter votre compte Interac avant de débourser des fonds. Le service se positionne comme une sorte de portal sécurisé, fiable, très rapide et simple d’utilisation pour utiliser les fonds domiciliés auprès de votre banque en toute sérénité.

L’un des avantages majeurs d’une telle plateforme est qu’elle élimine de nombreuses tracasseries administratives. Que ce soit pour l’envoie ou la réception des fonds, vous n’aurez pas à craindre la moindre limitation. Et malgré sa grande simplicité d’utilisation, le service reste très sécurisé.

On comprend sans peine qu’en si peu de temps, Interac soit devenu l’un des principaux moyens de paiement au Canada surtout dans le domaine du jeu en ligne qui est assez limité en ce qui concerne les méthodes de paiements acceptés. Beaucoup de banques refusent les transactions « gaming » donc les joueurs sont toujours en recherche de la meilleure option avec les moins de frais possibles. On peut aujourd’hui s’en servir d’Interac dans toutes les industries mais le fait que cette option soit acceptée au casino en ligne la rend encore plus intéressante et demandée. On appelle les sites des jeux offrant Interac un casino en ligne Gigadat, d’après le service de traitement de transaction utilisé. Alors, qu’il s’agisse de payer ses factures, ou d’encaisser ses gains auprès d’un casino en ligne, quel que soit le scénario pour lequel vous utilisez Interac, la satisfaction est toujours au rendez-vous.

Interac

Un service incontournable, des garanties fortes

Interac, ce sont plus de 16 millions de transactions quotidiennes. Ceci représente plus de 169 milliards de dollars échangés au cours de l’année 2019. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’Interac occupe une place de plus en plus importante dans le paysage financier canadien.

Ce ne sont pas uniquement les casinos en ligne qui en ont compris l’utilité. En effet, le virement et le débit Interac sont devenus des réflexes systématiques pour la plupart des canadiens. Et la Banque centrale du Canada en a bien pris conscience.

En effet, depuis le 10 août dernier, l’institution financières nationale a désigné les virement Interac en tant que « système de paiement important ». Cette désignation emporte des conséquences. Elle suppose qu’Interac doit désormais être assujetti à une surveillance étroite pour s’assurer que toutes les normes de sécurité et de précaution sont prises.

Ce n’est en aucun cas un obstacle, étant donné qu’Interac respecte déjà rigoureusement les normes ISO 2022 relatives à la sécurité des informations bancaires. C’est d’ailleurs ce qui explique l’adoption massive d’Interac par les casinos en ligne au Canada. Des sites spécialisés qui sont notoires pour leurs restrictions en matière de paiement et de déboursements. Avec Interac, les dépôts sont aussi simples et rapides que les retraits !

Interac, une histoire canadienne

Depuis ses débuts, Interac s’est donné pour mission d’accompagner l’économie numérique du Canada. On a tendance à penser que les virements Interac représentent le premier gros geste dans ce sens. Il n’en est rien !

Interac intercède pour simplifier les transactions des canadiens depuis 1986 avec le lancement de son premier guichet automatique. Et il est tout à fait remarquable de constater que ce cap des premières heures a été maintenu.

C’est grâce aux solutions de paiements innovantes du genre que le marché canadien s’est ouvert à de nouvelles industries. Encore une fois, les casinos en ligne en sont l’exemple le plus éloquent. Après tout, si ces établissements de jeux en ligne y voient un partenaire de confiance, que peut-on demander de plus ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here