SCORM

SCORM a vu le jour suite à une volonté d’optimiser les formations en ligne. Il s’agit d’un modèle qui est désormais devenu incontournable pour les formations e-learning. Ceci s’explique surtout par l’importance qu’il prend dans le déroulement de l’apprentissage à distance.

Comment fonctionne ce modèle ? Quelle est sa place dans le domaine de la formation ? Qu’en est-il des plateformes d’apprentissage ? Autant de questions sur la norme SCORM qui seront élucidées dans cet article.

Présentation du modèle

Pour avoir une vue d’ensemble sur cette norme, une présentation générale du concept apparait nécessaire.

Définition

SCORM est l’acronyme d’un terme anglais qui signifie : « Sharable Content Object Reference Model ». Il s’agit d’un lot de spécifications et de standards employés pour les systèmes d’e-learning. Il est même possible d’affirmer qu’il s’agit d’une norme essentielle pour les LMS (Learning Management System). Ce modèle est fortement discuté sur certaines plateformes comme Rise Up. Cette dernière facilite la création ainsi que la gestion des formations e-learning.

Origine et évolution

Le « Sharable Content Object Reference Model » doit sa naissance à deux entités : au DoD (Département de la défense) et au White House OSTP (Office of Science and Technology Policy). Ce fut au cours du lancement de ADL (Advanced Distributed Learning), en 1997 que ce modèle fut conçu.

L’objectif initial était de faciliter l’accès à des formations qualitatives et personnalisables. Afin de faciliter cette personnalisation, ADL eut l’idée de créer une sorte de Template qui pourrait être réutilisé. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Utilité

SCORM permet principalement de normaliser les formats d’échanges d’informations et les communications. Il favorise également la précision de paquets à transférer lors de la création de nouveaux projets. Il est important de préciser que toutes ces procédures de formatages s’effectuent en XML.

formations e-learning

SCORM dans le domaine de la formation

Le « Sharable Content Object Reference Model » joue un rôle fondamental au niveau de la formation. Il a un mode de fonctionnement assez simple. Le modèle présente de nombreux avantages, mais aussi quelques inconvénients.

Le fonctionnement

Avec ce modèle, l’utilisateur construit un LMS qui peut être échangé avec des plateformes utilisant la norme : il crée un module SCORM. Ce contenu sera ensuite empaqueté dans un fichier zip. Ce dernier contient tous les éléments du module qui sont arrangés selon une nomenclature précise.

Ce n’est qu’ensuite que l’utilisateur peut partager le fichier avec d’autres plateformes compatibles Sharable Content Object Reference Model. Celles-ci devraient reconnaitre le fichier et lui permettre de l’utiliser.

Les avantages

La norme confère de nombreux avantages à ses utilisateurs :

  • La réutilisabilité des composants d’enseignement ;
  • La durabilité dans le temps ;
  • L’accessibilité de plusieurs composants d’enseignement ;
  • L’adaptabilité aux besoins de l’utilisateur ;
  • L’interopérabilité dans d’autres environnements.

En outre, les concepteurs pédagogiques peuvent facilement effectuer des distributions de leurs contenus sur plusieurs plateformes d’e-learning. Ils n’auront pas à réécrire tout le contenu de leur formation. Cela réduit considérablement le coût des opérations et prolonge la durée du module de formation.

Les inconvénients

Malgré ces nombreux avantages, quelques faiblesses sont à noter lors de l’utilisation de ce dispositif. Certaines spécifications de standards qui devraient être gérées par les LMS ne sont pas clairement définies. Autrement dit, certains guides d’utilisation sont manquants. Il est par exemple difficile de bien utiliser les données de tracking. Aussi, certaines techniques de pédagogie ne sont pas bien expliquées. Au nombre des autres faiblesses, on peut citer :

  • La définition des outils auteurs ;
  • La définition des méthodes d’implémentation de contenus très interactifs ;
  • Les propositions de contenus interactifs.

L’utilisation du « Sharable Content Object Reference Model » peut donc se révéler plus ou moins difficile pour certains. Plus d’informations ici.

Les plateformes d’apprentissage en ligne et la norme Sharable Content Object Reference Model

Nombreuses sont les plateformes d’apprentissage en ligne à fonctionner avec ce dispositif. Celles-ci font usage de LMS compatibles Sharable Content Object Reference Model.

Qu’est-ce qu’un LMS compatible Sharable Content Object Reference Model ?

Un Learning Management System (LMS) compatible avec la norme Sharable Content Object Reference Model est capable de recevoir et d’interpréter un contenu importé d’une autre plateforme utilisant ledit dispositif. Le contenu peut ainsi être facilement accessible sur la nouvelle plateforme LMS.

Pourquoi ce dispositif se révèle donc indispensable ?

En réalité, ce dispositif se révèle indispensable dans le sens où il n’est pas facile de reprendre un travail déjà effectué. En effet, le contenu d’une formation peut se révéler très lourd et complexe. Si cette formation doit être employée ailleurs, reprendre tout le travail serait fastidieux et nécessiterait beaucoup de temps. SCORM facilite donc le quotidien des pédagogues.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here