Avec le développement fulgurant des nouvelles technologies, on assiste à la création d’un nombre croissant d’objets connectés. Ces derniers se révèlent être très utiles dans bien de domaines. Cependant, leur utilisation expose les hommes à des risques non négligeables. C’est justement de ces risques que traite cet article.

Qu’est-ce qu’un objet connecté ?

Un objet connecté est un équipement électronique à la pointe de la technologie qui utilise les réseaux sans fil tels que le Bluetooth, le Wifi ou encore les réseaux de téléphonie mobile, pour communiquer avec des matériels tels que l’ordinateur, la tablette ou le smartphone. Il existe deux grandes catégories d’objets connectés. Le premier groupe est celui des objets servant à collecter, analyser et transmettre les informations recueillies. Quant au second groupe, il concerne les objets permettant de déclencher des actions à distance.

Quels sont les risques auxquels sont exposés les utilisateurs d’objets connectés ?

L’utilisation des objets connectés est devenue aujourd’hui un sujet à polémique. En réalité, ces objets exposent leurs utilisateurs à de nombreux risques. En premier lieu, les informations qui transitent par les objets connectés ne sont pas toutes sécurisées. Et, il n’est pas rare qu’une utilisation commerciale des données privées soit faite. Le risque d’atteinte à la vie privée est donc grand. Le second risque auquel sont confrontés les utilisateurs d’objets connectés est celui relatif aux cyberattaques. Il urge donc de développer des habitudes permettant d’éviter ces risques.

Comment éviter les failles de sécurité des objets connectés ?

Il est évident que la protection de la vie privée des utilisateurs d’objets connectés est un objectif ultime. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la Sécurité IOT et le Maintien en Condition de Sécurité (MCS) doivent être une priorité pour les concepteurs de ces équipements. L’idéal pour les concepteurs d’objets connectés serait de demander un accompagnement d’experts en matière de sécurisation. De tels professionnels accompagnent les projets de développement d’objets connectés, depuis la conception jusqu’à la mise sur le marché. L’objectif visé est d’assurer la production d’objets connectés soucieux du respect de la vie privée des utilisateurs. Ces derniers quant à eux, doivent opter pour des objets connectés offrant une bonne protection de la vie privée. Il s’agit de ceux en conformité avec la loi n° 78-17 de 1978 de la CNIL.

Comment assurer sa protection contre les risques liés à l’utilisation des objets connectés ?

Tous les utilisateurs d’objets connectés doivent mener les actions nécessaires pour minimiser les risques auxquels ces dispositifs technologiques les exposent. Dans un premier temps, il devrait, avant tout achat, s’informer sur les caractéristiques de l’objet connecté, les plaintes à son endroit ainsi que ses interactions avec les appareils électroniques. Après l’achat, ils doivent sécuriser la connexion de l’objet connecté aux autres appareils en faisant régulièrement les mises à jour de sécurité. Aussi, il est judicieux de changer le nom ainsi que le mot de passe par défaut de l’objet connecté. Il existe des outils conçus pour sécuriser l’utilisation des objets connectés. Ils permettent de contrôler et d’analyser aussi bien le réseau de connexion que les objets connectés.

Au regard de ces informations, il va sans dire que l’utilisation des objets connectés n’est pas sans risque. Heureusement, des moyens existent pour faire face à ces risques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here