volets roulants

Vous en avez assez de tirer sur une sangle ou de tourner une manivelle pour ouvrir et fermer vos volets roulants ? Il est temps de les motoriser ! Mais avant de vous lancer, découvrez ces 4 choses à savoir avant de motoriser des volets roulants :

1.   Ce n’est pas si compliqué de motoriser des volets roulants

Pour commencer, nous tenons à vous rassurer. Bricoler des volets roulants peut sembler intimidant, surtout lorsqu’il s’agit de les démonter. Mais en réalité, motoriser un volet manuel est certainement plus facile que vous ne le pensez.

Voici néanmoins quelques clés pour mettre toutes les chances de votre côté :

  • Renseignez-vous sur la procédure avant l’intervention.
  • Demandez de l’aide à une autre personne, si possible à l’aise avec le bricolage et les travaux d’électricité.
  • Procurez-vous le matériel nécessaire.
  • Prenez votre temps, rien ne presse !

2.   Choisissez le bon moteur tubulaire

Désormais, passons au choix du moteur tubulaire – une étape cruciale. Il s’agit de sélectionner un moteur adapté à vos besoins, et surtout à votre volet roulant. En parcourant l’offre disponible, vous remarquerez que chaque moteur possède diverses caractéristiques. Il convient donc de choisir les bonnes.

D’abord, tournez-vous vers un moteur tubulaire filaire ou radio. Nous vous donnons plus de détails dans le point suivant. Puis considérez le poids du tablier, qui se calcule comme suit : (hauteur + 20 cm) x largeur x poids au m2.

Concernant le poids au m2, il dépend du matériau et des dimensions des profilés. Cette information est généralement indiquée lorsque vous achetez votre volet. À titre indicatif, comptez environ 11 kg/m2 pour du bois, 4 à 5,5 kg/m2 pour du PVC et 4,5 à 6 kg/m2 pour de l’aluminium. Sur base du poids, vous sélectionnerez la puissance adaptée (exprimée en Nm), elle aussi précisée sur le produit.

Enfin, considérez le diamètre et la longueur du tube enrouleur de votre volet, pour être sûr que le moteur tubulaire entre à l’intérieur. Si besoin, vous pourrez toujours couper son extrémité.

motoriser volet roulant

3.   Moteur en version filaire ou radio

Ensuite, vous vous demandez sûrement quel type de moteur privilégier : avec bouton au mural ou télécommande. C’est comme vous préférez ! Choisir un moteur filaire ou télécommandé n’aura presque aucune incidence sur l’installation. La seule différence est qu’avec la première option, il faut prévoir un emplacement dans le mur pour le bouton.

Mais dans les deux cas, vous devrez raccorder le dispositif à l’installation électrique. Il faudra donc vous assurer que les câblages nécessaires soient accessibles à côté de la fenêtre concernée.

4.   Les étapes de la procédure pour la motorisation des volets roulants

Pour finir, voici les étapes de la procédure de pose d’un moteur tubulaire :

  • Préparez votre matériel.
  • Fermez totalement le volet.
  • Libérez l’espace et protégez la pièce.
  • Coupez le courant.
  • Ouvrez le coffre et retirez l’axe de rotation.
  • Coupez le moteur tubulaire aux dimensions de l’axe et glissez-le dedans.
  • Raccordez le câble d’alimentation du moteur à votre installation électrique.
  • Remettez le tout dans le coffre et refermez-le.
  • Réglez les fins de courses du moteur.

Maintenant, vous êtes prêt à motoriser votre volet roulant !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here