performance marketing

La gestion de la qualité doit utiliser des données qui montrent efficacement comment votre entreprise se porte. Pour cela, il est important de savoir choisir les meilleurs Key Performance Indicators (KPIs) pour chaque stratégie. Les KPI sont des indicateurs de performance qui suivent les processus clés des actions d’une entreprise. Leur nombre influence fortement le succès d’une action : du fait de leur caractère analytique spécifique, les changements basés sur ces indicateurs peuvent favoriser la croissance et le renforcement de l’entreprise.

1. Retour sur investissement (ROI)

Le retour sur investissement (ROI) est l’un des indicateurs les plus importants pour votre entreprise. Fondamentalement, le retour sur investissement calculé l’affirmation de l’investissement et peut être appliqué dans différentes situations. Sa formule est donnée par :

ROI = (Bénéfice après investissement – ​​Investissement initial) / Investissement initial

Ainsi, plus le ROI est élevé, plus l’action est affirmée et meilleur est l’investissement. Un retour sur investissement nul indique un investissement qui n’a aucun effet, et un retour sur investissement négatif indique un mauvais investissement.

2. Le ticket moyen

Le ticket moyen est un indicateur clé fondamental pour toute stratégie. Il calcule, en moyenne, combien chaque client dépense avec votre entreprise sur une période donnée. Sa formule est donnée par :

Ticket moyen = Revenu / Nombre de clients sur une période donnée

Mais attention : avant d’analyser ce KPI, vous devez garder à l’esprit le coût moyen de votre produit. Après tout, si vous avez des produits plus chers, il est naturel que le ticket moyen soit plus élevé.

3. Le coût d’acquisition client (CAC)

CAC montre combien votre entreprise doit dépenser pour obtenir un nouveau client. Sa formule est calculée comme ceci:

Coût d’acquisition client = Coûts d’acquisition client / Nombre de nouveaux clients dans la période.

indicateur performance

4. L’indice de chiffre d’affaires

L’indice de rotation est un KPI interne qui sert à mesurer le degré de départ (ou rotation) des employés de votre entreprise. Pour ce calcul, la formule est utilisée :

Taux de rotation = [(Nombre de licenciements + nombre d’admissions) / 2] / Nombre total d’employés

Ce qui augmente les coûts avec des processus sélectifs et la continuité des projets. Généralement, plus cet indice est élevé, plus le besoin de programmes d’appréciation et de motivation est grand.

5. Net Promoter Score (NPS)

Le Net Promoter Score (NPS) est à la fois une méthodologie et un indicateur. Il montre à quel point les clients sont satisfaits de votre entreprise, en se basant sur deux questions principales :

De 0 à 10, êtes-vous satisfait de l’entreprise ?

De 0 à 10, quelles sont les chances que vous parrainez l’entreprise ?

Les clients qui notent 9 et 10 sont considérés comme des promoteurs, ceux qui notent 7 et 8 sont considérés comme neutres et ceux qui notent 6 ou moins sont des détracteurs.

Plus le NPS de votre entreprise est élevé, plus l’indice de qualité des soins et du service est élevé, et plus les chances de fidélité sont grandes.

6. Indicateur d’endettement

Ce KPI vise à montrer le niveau d’endettement d’une entreprise. Il est important que ces informations soient toujours disponibles, car une entreprise avec une marge d’endettement très élevée doit généralement repenser ses stratégies.

En ce sens, à un moment donné, il est préférable pour l’entreprise de différer les projets jusqu’à ce que ses dettes reviennent normale. Surtout, cet indicateur peut être décisif lorsqu’il s’agit d’attirer de nouveaux partenaires ou investisseurs.

Ratio d’endettement = (total des passifs / total des actifs) X 100.

7. Indicateur de réception

Certains entrepreneurs confondent recevoir et facturer, mais ils sont très différents les uns des autres. Il est même possible pour une entreprise d’avoir une bonne facturation même lorsqu’elle n’est pas en mesure de recevoir tous ses paiements dus.

Cela se produit si elle vend à crédit, par exemple. Une astuce pour arriver à ce résultat est d’éviter d’accorder du crédit à ceux qui sont en défaut.

Une autre solution consiste à investir dans l’après-vente, afin que le consommateur valorise la relation avec l’entreprise, choisissant d’honorer ses dettes pour éviter d’épuiser l’entreprise et pouvoir acheter à nouveau.

De plus, investir dans l’efficacité du secteur des recouvrements peut permettre à l’entreprise de récupérer des valeurs qu’elle considérait déjà comme perdues.

PMR : (Total des comptes débiteurs/total des revenus des ventes) X 360

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here