graphisme jeu

Il n’aura échappé à personne que l’informatique est devenue la structure profonde de notre monde. De la consommation individuelle au travail, en passant par la communication entre les êtres éloignés ou les loisirs en tous genres, le code est un élément essentiel de tous les aspects de notre vie. Par ailleurs, le divertissement est lui aussi une composante essentielle de notre quotidien. Avec le smartphone, chaque instant de temps libre peut être transformé en moment de plaisir. Et pour cela, les développeurs et autres graphistes sont indispensables, car ce sont eux qui créent les mini-univers dans lesquels nous plongeons toujours avec avidité.

Le secteur informatique est devenu si structurant qu’il a même accouché d’une nouvelle forme d’art : le jeu vidéo. Longtemps dénigré, le jeu vidéo a enfin conquis ses lettres de noblesse et ceux qui participent à l’élaboration de nos exutoires en ligne sont enfin reconnus pour leur talent. À tel point que les multiples professions nécessaires à la création d’une œuvre numérique sont devenues très attractives pour les jeunes d’aujourd’hui. Voyons spécifiquement ici comment se lancer en tant que free-lance dans le graphisme de jeux vidéo.

Pourquoi le graphisme de jeux vidéos est un secteur plein d’opportunités ?

La technique façonne l’humain. Contrairement à ce que nous imaginons souvent, ce sont en effet nos outils qui structurent nos modes de pensée, mais aussi qui font émerger des comportements nouveaux. Il suffit de constater à quel point la société s’est adaptée aux smartphones, comment nous avons pris l’habitude de commander nos repas en ligne, de réserver des billets d’avion en deux clics, ou de payer directement en posant un bout de plastique sur un boîtier. Toutes ces innovations influent donc sur notre vision du monde et par voie de conséquence sur la manière dont nous nous en évadons. Et le jeu vidéo et ses multiples déclinaisons constituent désormais des voies incontournables pour se détendre.

Ainsi, le développement de jeux vidéo est une source d’opportunités présentes et futures pour tous les jeunes passionnés d’informatique. Le jeu vidéo aujourd’hui, c’est bien sûr les grandes licences bien connues sur les consoles de Sony ou de Nintendo, mais c’est aussi de multiples jeux en ligne, gratuits ou non, dont le nombre est si important que le secteur de la conception et du développement informatique peine à suivre par manque de professionnels. Travailler en freelance dans la graphisme de jeux vidéos aujourd’hui, c’est donc avant tout s’assurer de carnets de commandes pleins pour au moins les prochaines décennies !

Le développement, un univers de free-lances

Le secteur informatique est par nature éclaté, car il est composé d’une myriade de savoir-faire ultra spécialisés, généralement complètement inaccessibles aux non-initiés. Ainsi, la création d’un jeu vidéo mobilise des développeurs ou des graphistes bien sûr, mais aussi des scénaristes, des dessinateurs et bien d’autres métiers. La création d’un jeu vidéo est donc toujours le résultat d’un effort collectif et de la mise en corrélation de compétences extrêmement variées. Ainsi, mis à part quelques studios très connus et qui disposent de moyens importants, il est bien rare qu’un studio de développement puisse entretenir une équipe complète de manière permanente. Le recours à des free-lances est donc devenu très courant.

Comme dans le monde de l’édition littéraire, le secteur de la création de jeux vidéos est bien sur dominé par de grands noms indéboulonnables, mais il existe aussi une myriade de petits éditeurs et studios de développement qui, même avec des moyens réduits, parviennent parfois à lancer de vraies petites pépites sur le marché. Et ces structures ont souvent besoin de faire appel à des indépendants pour des missions ponctuelles. Travailler en free-lance dans le graphisme de jeux vidéos, c’est donc se positionner idéalement sur un marché en croissance constante depuis des années et dont les besoins ne peuvent qu’augmenter !

freelance graphisme

Quel statut pour le free-lance dans le graphisme de jeux vidéo ?

Si vous avez décidé de vous lancer en tant que free-lance dans le graphisme de jeux vidéo, il vous faudra bien sûr étudier précisément les besoins du milieu, et si nécessaire vous former pour y répondre avec précision, puis vous mettre en quête de financement. Sachez que les aides régionales sont souvent très utiles pour s’équiper en matériel de qualité, absolument indispensable pour exercer de manière efficace dans un secteur aussi innovant qu’exigeant.

Une fois ces préalables effectués, vous pourrez vous lancer dans le choix de votre statut juridique. Ici, il faut bien comprendre que ce choix est déterminant pour la suite de votre développement. Généralement, on aime utiliser le statut auto entrepreneur pour se lancer, non seulement parce qu’il est peu coûteux, mais aussi parce qu’il permet de commencer à exercer très vite. Cependant, sachez aussi qu’à terme, vous identifierez sûrement des limites à cette option. Il sera alors judicieux d’envisager une évolution vers un statut plus adapté. On pense notamment à la SAS, ou sa version unipersonnelle la SASU, qui présente de multiples avantages en matière fiscale et qui peut également être un excellent support à l’intégration de nouveaux investisseurs dans la structure.

Les avantages et inconvénients du travail en free-lance

Les inconvénients du travail en free-lance ne sont pas à négliger. Particulièrement dans le domaine de l’informatique, la solitude peut poser un vrai problème à certains individus. N’hésitez donc pas à rejoindre des espaces de travail collectifs si vous en ressentez le besoin. Sachez aussi que vous n’aurez personne sur qui vous défouler si votre entreprise ne fonctionne pas comme vous l’entendez, surtout dans les premiers temps. C’est là un aspect à prendre en compte lorsque l’on décide de travailler en free-lance dans le graphisme de jeux vidéos. Enfin, sachez aussi que vos revenus pourront être très instables. Gardez confiance et faites de votre mieux, les résultats finiront par suivre !

S’il est important de comprendre les limites du travail en free-lance avant de créer sa structure, il l’est tout autant d’en apprécier par avance les bénéfices. Le pendant de la solitude imposée est l’indépendance de travail. Ici, vous choisissez vos horaires, vos clients et vos projets. Par ailleurs, vous vous organisez comme vous le souhaitez et avez toute latitude pour optimiser vos process au fur et à mesure du développement de votre activité. Enfin, vous aurez aussi là une occasion de développer un maximum de compétences différentes, notamment en matière de gestion, de comptabilité ou encore de communication !

Optimiser son activité de free-lance

Travailler en tant que free-lance dans le graphisme de jeux vidéo est assurément une option globalement assez sûre et pérenne. À condition d’avoir bien pris en compte les différentes contraintes associées au choix de ce mode d’exercice, il est tout à fait possible de s’épanouir sous ce régime. Les avantages en matière de liberté d’organisation et de choix de projets sont aussi des atouts particulièrement intéressants pour les individus d’aujourd’hui, de plus en plus intransigeants sur la préservation de leur vie privée et du respect de leur éthique personnelle.

Le choix du travail en free-lance, par opposition à celui d’intégrer une start-up par exemple, est aussi particulièrement attractif car il permet d’optimiser assez facilement ses process. Pour cela, on vous conseille notamment de faire appel à des experts juridiques en ligne, qui offrent un conseil particulièrement précieux, vous accompagnant dès les premières étapes de choix des statuts jusqu’à l’optimisation de votre fiscalité par exemple. La liberté du travail en solitaire ne doit pas vous faire oublier que s’appuyer sur des compétences solides en matière juridique ou administrative peut vous apporter la réussite commerciale encore plus rapidement !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here