auto-entrepreneur cybersécurité

Nous pouvons tous nous en rendre compte simplement en analysant notre consommation journalière de réseaux et d’écrans : le numérique est en passe de prendre le pas sur le monde physique. Ce constat peut interroger sur la direction que prend notre société, mais il faut bien admettre que jusqu’à maintenant, la balance bénéfices risques semble largement pencher vers le positif. Il suffit de penser à toutes les applications que vous utilisez au quotidien. Sauriez-vous faire sans désormais ?

La réponse est sûrement non. En outre, on doit aussi reconnaître que le numérique constitue un nouveau pan indépendant de l’économie qui va certes réduire le nombre d’emplois dans certains secteurs, notamment les plus pénibles, mais seulement pour en créer d’autres par ailleurs. Et s’il en est un type qui est particulièrement sous le feu des projecteurs en ce moment, c’est bien celui relevant de la cybersécurité. Voyons donc pourquoi et comment devenir auto-entrepreneur dans le secteur de la cybersécurité.

Le secteur de la cybersécurité et ses promesses

A l’heure du numérique, tout passe par les réseaux éthérés de l’Internet. Le e-commerce, et même son évolution via les mobiles appelé le m-commerce, se développe à vitesse grand V grâce à l’accessibilité qu’il permet aux matières premières et à la diffusion ciblée de la publicité. Le dropshipping permet à n’importe qui de lancer son business, notamment via le statut auto entrepreneur, simplement en important des produits fabriqués à l’autre bout du monde qu’il revend ensuite via un site marchand. Et toutes les entreprises les plus ambitieuses utilisent le cloud pour échanger des informations, relier leurs collaborateurs et prospérer.

Mais la numérisation des échanges et du travail implique aussi de nouveaux risques aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises. Il ne se passe pas une semaine sans qu’un article révèle une nouvelle tentative d’extorsion de fonds, réalisée par des hackers contre une société en France ou ailleurs. Les rançongiciels sont les armes du racket d’aujourd’hui et les données l’or de notre siècle 4.0. Devenir auto-entrepreneur dans le secteur de la cybersécurité aujourd’hui, c’est donc profiter d’un marché en plein essor et dont les perspectives de croissance sont parmi les plus élevées au monde.

La cybersécurité, un monde de free-lances

Si la plupart des entreprises sont désormais au fait des risques informatiques, beaucoup en minimisent encore l’importance. Les budgets serrés des petites entreprises notamment ne permettent que très rarement de développer une branche cybersécurité permanente au sein de la structure. Méconnaissance du domaine, sous-estimation des risques ou tout simplement manque de moyens ont ainsi fait du secteur un monde de free-lances, dans lequel les intervenants sont le plus souvent rémunérés à la mission.

Il faut aussi comprendre que l’univers de la défense informatique est encore relativement jeune, même si les experts alertent sur la nécessité de protéger les banques de données depuis bien longtemps. Avec la démocratisation du cloud et la généralisation du télétravail, la cybersécurité devient un enjeu majeur, voire stratégique, et se protéger des attaques toujours plus nombreuses une question de survie. Pour ceux qui disposent des compétences, devenir auto-entrepreneur dans le secteur de la cybersécurité permet ainsi de se positionner favorablement sur ce marché d’avenir par excellence.

devenir auto entrepreneur cybersécurité

Pourquoi devenir auto-entrepreneur dans le secteur de la cybersécurité ?

Avant de se lancer dans la rédaction de sa déclaration autoentrepreneur, il faut comprendre en quoi ce statut est aussi adapté au secteur de la cybersécurité. On l’a dit, celui-ci est un monde de free-lances, car une grande partie des entreprises ne souhaitent pas ou ne peuvent pas embaucher ces experts sur le long terme. Pour proposer ses services, il est donc important de s’appuyer sur un statut à la fois simple à mettre en place, accessible et rapide. Et en la matière, il n’y a pas mieux que le statut de la microentreprise, appelé souvent encore auto-entrepreneuriat.

Devenir auto-entrepreneur dans le secteur de la cybersécurité est d’abord accessible à tous. On peut être étranger, chômeur ou salarié par ailleurs et tout de même autorisé à ouvrir sa microentreprise. Par ailleurs, le régime fiscal des auto-entrepreneurs est très simplifié, non seulement en matière de démarches à effectuer, mais aussi du point de vue de la clarté des échéances. Enfin, il est également important de comprendre que tous les frais classiquement reliés à l’ouverture d’une société en France, comme la publication d’une annonce légale ou le paiement de l’immatriculation, sont ici absents. Un point essentiel pour se lancer facilement et tester son activité sur un marché aussi concurrentiel sans engager trop de ressources personnelles. Il faudra tout de même penser à la responsabilité illimitée qui incombe aux auto-entrepreneurs ainsi qu’au respect des plafonds, peut-être les deux inconvénients les plus notables du statut.

Les étapes pour lancer son auto-entreprise en cybersécurité

Pour devenir auto-entrepreneur dans le secteur de la cybersécurité, il faudra comme dans n’importe quel autre domaine suivre un protocole à la fois simple et précis. Sachez au passage qu’il existe des plateformes d’accompagnement juridique qui peuvent vous guider. Non seulement, cela vous permettra de vous concentrer sur le développement de votre idée entrepreneuriale, mais aussi d’éviter les pièges administratifs, de vous lancer dans les meilleures conditions et surtout de disposer d’un interlocuteur particulièrement compétent pour vous aider à atteindre le succès !

De manière générale, pour devenir autoentrepreneur, il suffit de se connecter sur le site de l’URSSAF ou celui du CFE et de suivre les étapes prescrites. Tout commence par le remplissage du formulaire de p0 d’auto-entrepreneur, dans lequel vous renseignerez les informations d’état civil vous concernant ainsi que les caractéristiques de votre profession. Ajoutez à cela une carte d’identité, un justificatif de domicile et une déclaration de non-condamnation dans certains cas et vous voilà prêt à vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale ! On rappellera tout de même qu’il peut par exemple être intéressant d’opter pour une assurance professionnelle ainsi que d’ouvrir un compte professionnel dans un établissement bancaire. Ceci à la fois pour faciliter la gestion du risque et de la comptabilité, mais aussi pour augmenter votre crédibilité auprès de vos futurs partenaires commerciaux.

L’auto-entreprise, un objectif ou une étape ?

Si le secteur de la cybersécurité est en plein essor, il y a fort à parier qu’il ne fasse que s’étoffer dans les années à venir. Le contexte géopolitique toujours plus tendu, la crise économique larvée et les désormais incontournables menaces sanitaires tendent en effet à numériser plus en encore notre société. Quand on entend parler de « métavers », ces mondes parallèles dans lesquels on pourra à terme acheter une maison, rencontrer des amis ou même travailler comme dans la « vraie vie », on comprend aisément que la sécurité des connexions et des structures qui opèrent dans ces espaces virtuels deviendra une question encore plus prioritaire qu’elle ne l’est déjà aujourd’hui.

Devenir auto-entrepreneur dans le secteur de la cybersécurité aujourd’hui, c’est donc profiter d’une vague en pleine croissance et se positionner favorablement pour développer son idée. Pour certains, l’auto-entreprise est une fin en soi, surtout parce qu’elle permet une plus grande concentration sur le développement de son business. Mais la plupart en verront rapidement les limites, notamment posées par les plafonds à ne pas dépasser pour continuer à jouir du statut. Il sera alors toujours temps d’envisager l’évolution de la structure. Et c’est bien pour cela qu’il est important de trouver un conseiller juridique pertinent dès les premiers temps de l’exercice de votre métier. Vous y gagnerez du temps, des ressources et des conseils précieux !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here