application TousAntiCovid

Lors d’une de ses interventions de la mi-octobre, Emmanuel Macron n’a pas seulement reconnu que la première version de l’application StopCovid n’avait pas eu le succès espéré. Le président de la République a également annoncé la sortie d’une nouvelle version de l’application mobile de traçage StopCovid. 

Premier grand changement, le nom de l’application devient TousAntiCovid. C’est bien sûr loin d’être la seule différence entre les deux outils de traçage, mais elle est déjà de taille. Il semble d’ailleurs qu’il s’agisse de faire oublier l’échec de l’application StopCovid, qui n’a ainsi été téléchargée que 2,6 millions de fois entre juin et la mi-octobre, contre plus de 18 millions de téléchargement de la Corona-Warn-App allemande à la fin septembre. On est donc loin des chiffres des autres applications dédiées au coronavirus, mais aussi de ceux qui permettraient à l’application de jouer un rôle sur la propagation du virus. 

Parmi les nouveautés de l’application TousAntiCovid, dont le téléchargement est automatique pour ceux qui ont déjà installé la première version de StopCovid, on peut compter davantage d’informations sur la propagation du virus au niveau local, mais aussi des fonctionnalités pratiques, comme un scanner de QR code. Ce scanner évite ainsi d’avoir à remplir une fiche d’information comme cela est déjà en place dans les cafés ou les restaurants des grandes villes françaises.

Protéger ses données personnelles, même sur son smartphone

L’une des grandes questions des utilisateurs sur ces applications dédiées au coronavirus, c’est bien entendu celle de la protection des données sur les smartphones. Il s’agissait déjà d’un élément de poids dans la décision de télécharger ou non l’application lors de son lancement en juin. 

La protection des données personnelles est d’ailleurs devenue une question centrale dans nos vies de tous les jours, comme lorsqu’on se demande comment protéger au mieux nos proches (et surtout les plus jeunes) sur Internet. C’est aussi ce qui amène de plus en plus de Français à faire le choix d’installer un VPN premium sur leur téléphone. Ces outils, aussi appelés réseaux privés virtuels en français, permettent ainsi de chiffrer ses données personnelles, de masquer son adresse IP et, plus généralement, de protéger l’ensemble de ses mouvements sur Internet ou sur différentes applications.

nouveautés application

Applications de contact tracing : ce qu’il faut savoir sur la protection des données

Avec StopCovid, le gouvernement a fait le choix du Protocole Robert. L’objectif de ce protocole, au contraire des solutions proposées par Google ou Apple, est bien de conserver le contrôle sur l’utilisation des données personnelles des Français. L’idée est ainsi de crypter dans un premier temps les identifiants des utilisateurs grâce à un code qui change toutes les 15 minutes, puis de centraliser ces données et de ne les conserver que sur une période de deux semaines. L’utilisation n’a donc pas accès aux données de géolocalisation des utilisateurs.

Selon la CNIL, qui est en charge de faire d’observer d’éventuels manquements au Règlement Général sur la Protection des Données mis en place à l’échelle européenne, l’application « respecte pour l’essentiel les dispositions applicables relatives à la protection des données à caractère personnel ». Le Protocole Robert est d’ailleurs conservé avec le passage à TousAntiCovid.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here