transport de marchandises

Dans les années à venir, la mutation vers l’électrique va constituer une nécessité pour les constructeurs de véhicules poids lourds. Selon le Citepa, un organisme spécialisé dans la mesure de la pollution atmosphérique, les poids-lourds seraient à l’origine de 8 % des émissions de CO2 dans l’hexagone. Les questions environnementales sont devenues essentielles à l’échelle mondiale et le secteur du transport et de la logistique va devoir faire sa mue.

Un marché de l’électrique en pleine croissance

Le secteur automobile et des véhicules poids lourds est en phase de transformation. Le diesel est en déclin et d’autres énergies ont le vent en poupe comme l’hybride ou l’électrique, réduisant les dépenses et l’empreinte carbonne du TRM. Ainsi, plus de 360 000 véhicules électriques ont été vendus en Europe sur l’année 2019, soit une hausse de 80 % par rapport à l’année précédente. La France et l’Allemagne constituent des pays où les ventes connaissent une croissance importante.

Pour booster les ventes, les politiques incitatives mises en place par les États jouent un rôle clé pour encourager le développement du secteur électrique. Ce fut le cas au Danemark où la croissance de ce segment a coïncidé avec les bonus mis en place par l’État. D’autant plus que les véhicules électriques restent relativement chers. Les incitations fiscales ou financières des différents pays européens concernant les poids lourds électriques pourraient accélérer la mutation du secteur.

flotte électrique

Un camion 100 % électrique : le Volta Zero

L’entreprise suédoise Volta Trucks a dévoilé récemment un nouveau modèle très innovant : le Volta Zero. Il s’agit du premier véhicule utilitaire de 16 T totalement électrique spécifiquement prévu pour le transport de marchandises dans les centres-villes. L’autonomie des batteries poids lourds est satisfaisante. Ce véhicule constitue un bon compromis entre la charge disponible d’un véhicule lourd et la maniabilité d’un utilitaire. Il peut facilement circuler en ville, même dans les rues étroites. Un véhicule qui présente donc de beaux atouts.

Ce type de véhicule peut s’intégrer beaucoup plus facilement en zone urbaine. L’idée est également de changer la perception des camions en ville avec un véhicule sans aucune émission. La marque Volta Trucks s’inscrit dans une démarche durable. La fin de la motorisation à combustion traditionnelle a permis aux équipes du Volta Zero de revoir totalement la manière dont un camion est réalisé et son design.

Le Tesla Semi attendu à la fin de l’année 2020

Un autre véhicule est attendu impatiemment. Programmée pour 2019, la mise en service du Tesla Semi devrait avoir lieu en 2020. Les premiers modèles devraient sortir des chaînes d’ici la fin de l’année. Disposant d’une autonomie allant de 480 à 800 km selon les modèles, le véhicule électrique mis au point par Tesla affiche des performances exceptionnelles. Plusieurs entreprises ont déjà passé commande comme UPS ou Walmart. Dans une lettre envoyée aux clients qui avaient déjà fait des commandes, Tesla explique être « en bonne voie pour produire des volumes limités du Tesla Semi au deuxième semestre 2020 ».

Le constructeur donne aussi des précisions sur son véhicule qui a été testé dans un environnement réel. Tesla indique également des expérimentations sur des routes dégradées et avoir sollicité son véhicule dans des conditions extrêmes. La marque précise que les camions électriques « ont jusqu’alors bien résisté et continuent d’impressionner ». Le Tesla Semi pourra recharger ses batteries en l’espace de moins d’une heure. Une vraie prouesse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here