Intelligence artificielle

L’intelligence artificielle fascine autant qu’elle effraie. Ces dernières années, elle a fait des gros progrès à tel point qu’on se demande souvent si elle va se substituer aux sens et au cerveau humain. Est-ce vraiment le cas ? Serait-il possible qu’un jour notre cerveau cède sa place aux robots ?

Avez-vous remarqué que l’intelligence artificielle fait l’objet de divers débats et d’études ces jours-ci ? En effet, celle-ci gère la grande majorité de notre vie quotidienne. Elle est partout au bureau, elle est la locomotive de notre smartphone, experte dans la reconnaissance du langage, du visage, impliquée dans les véhicules sans conducteurs et dans bien d’autres choses encore. Et dire que tout cela n’a rien à avoir avec du physique nucléaire, mais de l’informatique, tout simplement. Mais si l’on croit aux avis des chercheurs, l’intelligence artificielle ne pourra jamais remplacer le cerveau humain. Pour quelles raisons donc ?

Zoom sur l’IA, ses principes et ses fonctionnements

Si la technologie du passé s’est misée sur le remplacement des muscles humaines par les des machines multifonctionnelles, celle du futur consiste à se substituer au cerveau humain.

Dans l’IA, tout est calculé, au préalable

De fait, l’intelligence artificielle est un programme d’ordinateur mis en place par les ingénieurs informatiques. Il s’agit en effet d’un logiciel basé sur des formules mathématiques couramment connues sous le terme algorithmes. Ce logiciel, pour pouvoir réaliser des tâches insoupçonnables, similaire à ce que le cerveau humain peut faire est doté d’un mécanisme lui permettant d’apprendre. Ce mécanisme est appelé « machine Learning » dans le monde de l’informatique.

Intelligence artificielle

Pour aller plus loin, l’intelligence artificielle est une série de codes qui peut lire des images, des vidéos ou encore des textes. Par la suite, ces codes, plus précisément d’énormes quantités d’informations dites « Big data » seront introduites dans l’ordinateur et lui permettent de reconnaître un visage en particulier par exemple. À l’heure actuelle, ces machines deviennent de plus en plus intelligentes et sont capables de réaliser des tâches plus complexes qu’un humain peut faire. Par exemple, une machine dotée d’IA est capable de reconnaître un visage entre mille.

L’IA et les réseaux neuronaux

Dans le but de donner à un robot la possibilité de faire une tâche spéciale, les ingénieurs informaticiens ont créé un « réseau neuronal » qui n’a rien à avoir avec celui de l’humain. En effet, celui-ci implique toujours la conception d’un algorithme qui reliera une information à l’autre, ce qui n’est pas le cas de notre cerveau qui est capable de tout faire sans avoir besoin d’une programmation.

Algorithmes dans l'intelligence artificielle

Toutefois, grâce à ce « réseau neuronal », il n’y a rien que l’intelligence artificielle ne puisse pas faire tant qu’elle contient suffisamment de données. Aussi, elle peut faire des travaux dangereux. Ce qui explique pourquoi, les robots prennent la relève dans les industries manufacturières, dans les champs de mines terrestres et autres.

Les limites de l’IA

Peu importe combien l’IA est suffisamment programmée pour agir tel un humain, elle a aussi ses limites.

L’IA face au cerveau humain

L’IA est le meilleur ami des civilisés du 21e siècle pour faire des tâches insoupçonnables comme :

  • Conseiller financier
  • Aider les enseignants
  • Aider les médecins à diagnostiquer une maladie
  • Améliorer la mobilité des personnes âgées, etc.

Toutefois, c’est totalement impossible qu’il puisse remplacer notre cerveau. C’est simple, le cerveau de l’être humain est celui qui est le spéculateur le plus puissant sur terre. En effet, il consomme une énergie équivalente à l’ampoule tandis que les superordinateurs utilisés dans le cadre de l’intelligence artificielle en consomment d’énormes quantités d’énergie. Après tout, c’est le cerveau humain qui a créé l’IA. L’élève dépasse rarement son maître.

Le cerveau humain est donc si unique ?

En effet. Notre cerveau dispose de plus de 100 trillions de neurones, autrement dit, des cellules conductrices qui nous permettent d’avoir une incroyable puissance de calcul dont notre cerveau seul est capable de le faire. D’ailleurs, il est quasiment impossible d’imiter le cerveau humain à moins qu’on passe plusieurs décennies à faire de recherche en neurosciences. C’est uniquement dans ces conditions qu’on peut avoir une vague information sur mode de fonctionnement.

Bref, bien que l’intelligence artificielle semble faire des progrès spectaculaires au fil des années, elle ne pourra jamais se substituer aux sens et au cerveau humain. N’hésitez pas à poser vos questions sur Ihavefind.com si vous en avez encore.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here