Selon une étude effectuée par la FBF ou Fédération bancaire française, en 2018, presque 45 % des Français n’ont pas téléchargé d’application bancaire. Pourtant, certaines applications bancaires disponibles en ligne et sur mobile proposent des fonctionnalités très intéressantes. Qu’est-ce qui pousse une partie des Français à ignorer les app’ mobiles bancaires ? Nous allons vous l’expliquer via cet article !

Numérisation et banques font-elles bon ménage ?

Comme l’explique ce spécialiste de la banque en ligne, la digitalisation des services et produits bancaires bat actuellement son plein. De nombreuses institutions bancaires online font même des fonctionnalités de leurs applis mobiles des arguments de vente. En outre, bon nombre de banques traditionnelles ont même adopté des plans de numérisation pour pouvoir offrir une expérience utilisateur agréable à leurs clients. Cependant, cette course à la digitalisation des services bancaires est-elle réellement utile ?

Les résultats de l’étude de la FBF portant sur les Français et leurs attentes vis-à-vis de leur banque remettent tout en question. En effet, pour ceux qui ne peuvent être catégorisés de technophiles, les fonctionnalités des outils bancaires en ligne, aussi pratiques soient-ils, sont dénuées de sens.

Les 45% des Français semblent souhaiter que les modifications des plafonds de paiement et de retrait de carte bancaire ainsi que l’enregistrement de dépenses se fassent sur les sites internet. Pour cette partie de la population française, les notifications en live et le mobile banking sont des concepts encore à saisir.

Les app’ mobile des banques très peu téléchargées par les personnes âgées

55% des Français ne prennent pas la peine de télécharger l’application mobile de leur banque. D’après les données collectées par la FBF, 4 clients français sur 10, c’est-à-dire 15%, ont sur leur téléphone une application bancaire. Si l’on se réfère aux tranches d’âge, 81% des personnes ayant entre 18 et 21 ans disposent d’au moins une appli bancaire mobile.

Le pourcentage est de 75% chez les citoyens bancarisés ayant entre 25 et 34 ans, et 60% au niveau de ceux ayant entre 35 et 40 ans. Seuls 45% des quinquagénaires et 34% des sexagénaires utilisent ce type d’outil. Les retraités, de leur côté, ont un très faible intérêt pour les app’mobiles.

  • Toujours d’après l’enquête réalisée par la fédération bancaire française, le niveau d’utilisation d’outils digitaux bancaires est également différent selon les régions (63% pour les habitants de la zone Paris-Ile-de-France et 53% pour ceux des autres régions). Sur la totalité des usagers d’appli bancaire ;
  • 58% ont plusieurs banques et 54% sont fidèles à une seule ;
  • 55% ne vont jamais au guichet de leur agence, 54% s’y rendent une fois par mois, 59% y vont plusieurs fois ;
  • 69% ont choisi une banque digitale et 55% adhèrent à une banque classique.

Site internet VS application mobile

Par rapport à la fréquence de consultation, la FBF a révélé que 89% de tous les clients des banques françaises consultent leur application au minimum une fois toutes les semaines, c’est-à-dire :

  • 44% passent du temps sur leur app’ chaque jour ;
  • 27% y font un tour 2 à 3 fois toutes les semaines ;
  • 18% regardent leur appli une seule fois par semaine ;
  • 93% des usagers entre 18 et 24 ans et 84% des personnes concernées âgées de plus de 65 ans consultent leur appli au minimum une fois chaque semaine.

La question qui se pose est : les Français sont-ils plus à l’aise sur les sites internet ? À noter que 67% des clients des banques localisées en France vont sur le site de leur banque au moins 1 fois toutes les semaines, ce qui équivaut à :

  • 43% des jeunes de 18 à 24 ans ;
  • 72 % des adultes âgés de 35 à 65 ans.

À quoi servent les applications bancaires mobiles ?

Suivant les réponses recueillies par la FBF, les usagers vont sur leur appli :

  • pour consulter leur compte en banque (41% et 63% en cumul) ;
  • pour mieux gérer leur budget et leurs dépenses (31% et 56% en cumul) ;
  • pour une vérification des opérations effectuées (15% et 48 % en cumul).

En résumé les app’ mobiles offrent les mêmes avantages que les sites internet. Tous deux permettent aux utilisateurs de compte bancaire :

  • d’économiser du temps en rendant inutiles les déplacements en agence ;
  • de suivre l’évolution de leurs placements et d’obtenir rapidement des explications venant d’un conseiller client.

La seule différence notable concernant ces derniers, c’est que les applis sont privilégiées par les jeunes et les sites par les plus âgés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here