risques sécurité cloud

Le cloud peut sembler être un rêve devenu réalité pour de nombreuses entreprises. Il permet à vos employés d’être plus autonomes, plus efficaces, et d’accéder à des informations importantes d’où qu’ils soient. Mais ce qui rend le cloud si puissant est aussi l’une de ses plus grandes faiblesses.

Lorsque vous autorisez vos employés à accéder à des données importantes de n’importe où, cela signifie également que vos données peuvent être compromises à distance par des utilisateurs sur lesquels vous aurez peut de contrôle. Cela peut être dû à des actes malveillants ou parfois à de simples erreurs humaines. C’est pourquoi il est important de comprendre certaines des menaces de sécurité les plus importantes et comment y faire face. Voici les 3 risques de sécurité les plus courants sur le cloud et comment les éviter.

Attaques d’initiés envers le cloud

Les attaques d’initiés sont une des causes les plus communes des failles de sécurité dans le cloud. Equifax, une agence Américaine de crédit, et Anthem, une importante société d’assurance maladie, ont toutes deux été victimes d’attaques internes en 2017. Ces violations démontrent clairement que même les défenses les plus robustes peuvent être insuffisante, car les employés et les sous-traitants constituent probablement une menace encore plus grande pour la cybersécurité que les pirates informatiques.

Quelle est la solution à ce problème? L’une des meilleures façons de garder une visibilité sur ce qui se passe dans le cloud est d’utiliser une solution CASB. Ceux-ci forment une barrière d’authentification supplémentaire entre vos employés et les différentes applications cloud que vous utilisez. Il permet à votre équipe informatique de contrôler l’action des applications, de détecter les activités suspectes et de bloquer l’accès en temps réel. Mais plus important encore, cela permet également à votre équipe d’effectuer des analyses sur la source des attaques et faciliter les enquêtes.

sécurité dans le cloud

Erreur humaine

L’élément humain reste le maillon le plus faible de la sécurité du cloud. Dans le cloud computing, le risque d’erreur humaine se multiplie, car les informations d’identification détournées ou compromises peuvent faire des ravages sur les données et des applications cloud importantes.

Les solutions CASB restent encore l’un des meilleurs antidotes pour se prémunir contre les menaces provenant d’erreurs humaines. Les équipes informatiques doivent également fournir aux utilisateurs une formation accrue en matière de sécurité d’entreprise, déployer des politiques d’utilisation renforcée et appliquer de meilleures pratiques de sécurité.

Les Politiques BYOD

Vous devrez également vous prémunir de robustes outils de sécurité si vous aviez l’intention d’instaurer une politique BYOD dans votre organisation. Les systèmes de sécurité reliants différents appareils au IoT ne sont toujours pas suffisamment sécurisés dans une grande partie des cas.

Les mots de passe par défaut et les communication dangereuses comptes parmis causes les plus communes de failles. L’éducation des employés et l’instauration d’outils de visibilité et de sécurité plus sophistiqués sont les deux moyens les plus efficace d’instaurer le BYOD de façon sécuritaire.

Conclusion sur risques de sécurité les plus courantes dans le cloud

La migration vers le cloud peut sembler intimidante pour certains, mais elle ne doit pas l’être pour autant. Tant que vous soyez bien conscient des risques encourus et comment les atténuer, vous pourrez réduire au minimum le risque de violations et de pertes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here