Bien souvent, il se trouve que l’apprentissage du pilotage d’un drone ne soit pas si évident qu’il y paraisse, et cela pour bon nombre de raisons. En effet, bien que l’achat d’un drone soit à l’heure actuelle accessible au grand public, les drones ne peuvent en aucun cas être considérés comme de simples jouets. Afin de pouvoir piloter convenablement l’appareil, le pilote doit connaître l’intégralité des fonctionnalités de ses boutons de commande. Bien maitriser un drone nécessite en réalité un certain niveau d’expérience et de pratique non négligeable à la hauteur des innovations technologiques de cet engin.

Le choix d’un modèle adapté à son niveau est impératif

Bien entendu, pour bien commencer l’apprentissage de la manipulation de l’appareil, le choix d’un modèle qui s’adapte à ses connaissances pratiques est vivement recommandé pour un débutant. Il s’agit de porter son choix sur des petits engins ou micro drones, destinés spécialement aux vols d’initiation.

Cette catégorie de drone présente l’avantage d’être robuste et résiste ainsi beaucoup mieux aux chocs en cas d’accident. Un fait qui s’annonce d’autant plus récurrent lorsqu’on est débutant. De plus, en matière de prix, les drones de petites tailles restent à la portée de toutes les bourses. Il est possible d’en acquérir à moins de 50€. Comparé au drone de grande taille, le micro-drone est ainsi beaucoup plus accessible et idéal pour démarrer.

Par ailleurs, au niveau de ses caractéristiques, un appareil radiocommandé de ce type dispose déjà d’une certaine autonomie de vol intéressante, tout en ayant une qualité vidéo acceptable pour un débutant.

Cependant, il n’existe pas de modes de vol programmables prévus sur la majorité des appareils de ce calibre. De plus une certaine complication dans sa manœuvre et dans sa trajectoire de vol se fait souvent ressentir en raison de son petit poids et notamment avec du vent. Le plus léger présentement répertorié est de 30g pour le Hubsan X4.

Des petites merveilles à la pointe de la technologie

Pour certains passionnés pouvant faire l’acquisition d’un drone d’une catégorie supérieure, ils se voient offrir l’accès à des appareils munis de technologies embarquées. Des engins qui font bénéficier d’un matériel ayant une durabilité assez élevée sur tous les plans.

En ce qui concerne la qualité d’avancement des équipements pour les prises de vue aériennes par exemple, quelques mini-drones sont équipés de caméra HD tels que le Skeye Nano 2. Il est possible de retransmettre par la suite ces images en plein vol directement sur smartphone.

Il en est de même pour le degré d’importance de toutes les fonctionnalités du drone. Cette fonction est en mesure de fournir des modes de vols intelligents avec des possibilités d’une option d’aide et d’assistance au pilotage pour un débutant. En outre, des capteurs ont été placés pour éviter des éventuels obstacles dans la ligne de vol.

Un vol en amont nécessite de la préparation

Qu’il s’agisse d’un tout 1er vol ou de son 100ème vol, en principe, un vol se doit toujours d’être pris très au sérieux. Des précautions d’usage doivent être ainsi respectées, à tout instant, pour l’obtention d’un résultat optimal.

A cet effet, il est indispensable de prendre connaissance du bon fonctionnement de l’ensemble de tous les dispositifs de l’appareil. Une bonne compréhension des manuels de procédure et des notices d’utilisation en ligne s’avère nécessaire avant de démarrer avec un drone.

Pour limiter les dégâts, il est également recommandé d’effectuer un pilotage test toujours en indoor. Si vous préférez tout de suite un pilotage en plein air, choisissez un endroit dégagé afin de réduire au maximum les collisions avec des obstacles et de ne pas perdre de vue l’appareil en plein vol.

Vous l’aurez compris, piloter un drone n’est pas si facile. C’est pour cette raison qu’il est souvent recommandé aux débutants de se former auprès de pilotes professionnels. Il existe aujourd’hui en France de nombreux centres de formations dédiés à cette pratique comme le centre de Formation Drone Applicadrone situé à Bordeaux. A travers une formation théorique et pratique, vous pourrez même devenir un télépilote professionnel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here