Le divorce par internet peut se faire pour une partie de la procédure. Elle permet aux époux de se séparer rapidement et à moindre coût. Il faut par ailleurs que la situation s’y prête. Le couple ne doit pas notamment être sous le coup d’une procédure de surendettement. Quelle que soit la voie choisie par internet ou non, le recours à un avocat est obligatoire et inévitable. Le divorce par Internet est simple et surtout très pratique.

Divorce par consentement mutuel

Peut-on divorcer en ligne ? La réponse est oui si la séparation n’entraîne aucune difficulté. Ce qui signifie que si le divorce implique un partage des biens ou des enfants, le divorce en ligne ne sera pas possible. Seul le divorce par consentement mutuel peut être réalisé en ligne. Grâce à la loi de modernisation de 2017, il est désormais possible de divorcer sans passer devant un juge. Un vrai plus pour les couples qui souhaitent mettre fin à leur union rapidement sans générer le stress procuré par une procédure longue et coûteuse. Les démarches restent les mêmes à une chose près, elles sont dématérialisées grâce à des professionnels.

Entamer une procédure de divorce en ligne 

Elle comporte cinq étapes. Vous pouvez faire une demande de devis sur un portail dédié au divorce en ligne pour choisir vos avocats respectifs. Lorsque vous vous êtes mis d’accord sur les modalités, ces derniers vont alors rédiger une convention. Une fois celle-ci validée, chaque avocat l’adressera à son client par lettre recommandée. Au terme d’un délai de réflexion de 15 jours, les deux époux se réuniront pour signer la convention. Elle est alors déposée chez un notaire. Les époux sont alors divorcés. Moins cher et plus rapide, le divorce en ligne est aujourd’hui de plus en plus pratiqué par les personnes voulant se séparer par consentement mutuel. Ce divorce sans juge est généralement prononcé dans un délai d’environ trois mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here