gestion d'une flotte automobile

Lorsque l’on gère un parc de véhicules innovants, il est parfois difficile d’estimer précisément les coûts. Pourtant, ce sont des données essentielles qui vont vous permettre de prévoir les postes de dépense. Nous verrons ici quels sont les coûts principaux à prévoir pour que votre flotte automobile ne soit pas un gouffre financier.

L’achat des véhicules

Cela peut paraître logique mais il faut bien déterminer les modalités pour la fourniture des véhicules. Détermine-s’il est préférable d’acheter ou bien de louer (par biais d’une LOA ou LLD) les véhicules qui constitueront votre flotte automobile. Étudiez les offres et négociez puisque vous jouerez sur le volume.

Le choix du carburant et la consommation

Si le diesel reste avantagé fiscalement, cela ne durera plus très longtemps. Malgré une consommation inférieure à l’essence, le diesel se plie assez mal à un usage urbain où l’encrassement est inévitable. Pour un usage en ville essentiellement, nous vous conseillons de regarder du côté des hybrides, rechargeables ou non. À l’inverse, pour un usage essentiellement routier/autoroutier, le diesel sera dans son élément. Si la consommation est importante à prendre en compte dans vos calculs, regardez également les émissions de CO2 afin de prendre connaissance du potentiel bonus ou malus écologique. Cela peut aussi avoir une incidence sur les différentes taxes et même la maintenance.

L’assurance de la flotte

Votre flotte automobile doit être assurée. Les assureurs proposent des formules destinées à ceux qui gèrent plusieurs véhicules. De là, vous pourrez bénéficier de tarifs plus avantageux. En fonction de la valeur des véhicules, de la taille de votre parc et du coût de la valeur moyenne de ces derniers, vous pourrez faire votre choix entre une formule tous-risques ou bien au tiers. Le coût de revient peut varier du simple au double. Mais il vous faut aussi calculer les coûts en cas d’accident ou accrochages urbains.

coût gestion flotte automobile

L’entretien et la maintenance

Certains véhicules sont plus onéreux que d’autres à entretenir. Vous pouvez ainsi tenir compte de ce paramètre en regardant le coût de la main d’œuvre en concession. Les pneumatiques sont aussi à prendre en compte. À ce sujet, on privilégiera une monte standard, qui n’impose pas de surcoût. L’aspect maintenance doit aussi être analysé, en consultant les préconisations constructeur. D’ailleurs, le choix des véhicules a une influence directe sur le coût de la maintenance. Pour maintenir les coûts, il est recommandé de ne pas surévaluer ses besoins. Si l’on craint une évolution de l’utilisation ou une incertitude sur le gabarit, un contrat de leasing peut permettre de ne pas prendre de risque en s’engageant sur une période courte.

La sensibilisation des conducteurs

Enfin, il est possible de réduire les dépenses en carburant et en entretien en sensibilisant les conducteurs. Ces derniers doivent conduire les véhicules comme leurs véhicules personnels, en y accordant du soin. Une sensibilisation régulière sur la mise à niveaux, la pression des pneus, le remplissage des liquides est donc nécessaire pour augmenter la durée de vie des véhicules et réduire les dépenses.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here